Magazine Animaux

Les huîtres triploïdes sont-elles toutes stériles ?

Par Opapilles

Les huîtres triploïdes françaises sont en grande partie le fruit du travail des laboratoires de L’Ifremer dont l'objectif est l’amélioration de la résistance aux maladies des souches des huîtres. D’un point de vue génétique, l’huître triploïde possède des triplets de chromosomes à la place des doublets de l'huître diploïde ce qui les rend stériles. Ainsi ces huîtres stériles ne dépensent pas d’énergie pour la reproduction et poussent plus vite que les autres. De plus, ces huîtres ne sont pas laiteuses l'été durant la période de reproduction d'où son nom d'huîtres des quatre saisons. Durant l'année 2010, année de la biodiversité, un milliard d’huîtres triploïdes ont été mises à l’eau en milieu naturel.

huitres-tremblade1.jpg

Voici l'avis de Catherine Coutant, ostréiculteur à la Tremblade dont la production est 100% d'huîtres triploïdes :
"J'élève des huîtres triploïdes depuis 1997. Les huîtres triploïdes ne s'élèvent pas de la même façon que les huîtres normales. J'ai donc dû changer totalement ma façon de travailler et, pour mieux maîtriser ma production, j'ai décidé de n'élever que des triploïdes. Il ne faut pas oublier que la qualité d'une huître dépend beaucoup de 'la main de l'ostréiculteur'. Ces huîtres triploïdes poussant plus vite que les huîtres normales, il faut bien contrôler leur croissance, voire la freiner : en 2 ans, elles atteignent une taille commercialisable mais leur taux de remplissage (poids de chair par rapport au poids total de l'huître non ouverte) est trop bas. Il faut donc compter 3 ans d'élevage. On gagne une année d'élevage par rapport aux huîtres normales qui en demandent 4, mais on perd en fréquence de manipulations. Durant ces 3 années, pour que leur coquille soit bien formée, les huîtres triploïdes doivent être retournées tous les 15 jours au lieu d'une fois tous les 1,5 mois. Elles présentent alors la même forme que les huîtres standards. En été, ces huîtres n'ont pas besoin d'être affinées en claires. Je ne les affine qu'en hiver et à faible densité car elles mangent plus que les huîtres normales… "

huitres-tremblade2.jpg

Les huîtres triploïdes ne sont peut-être pas toutes stériles, en effet dans une étude publiée en 2004, plusieurs chercheurs chinois expliquent que les huîtres triploïdes, Crassostrea gigas, du Pacifique ne sont pas toutes stériles. La fécondité relative des femelles triploïdes atteint 13,4% des huîtres diploïdes normales. Ce qui ,selon eux ,n’assure pas un confinement total des élevages de triploïdes. Si les triploïdes étaient complètement stériles, leur utilisation en aquaculture n’aurait pas d’incidences sur les populations sauvages et la biodiversité… Dans le cas contraire, quand les triploïdes ne sont pas stériles, il serait pertinent de connaître l’impact des triploïdes fertiles sur les populations sauvages.

Pour lire cette étude en anglais, on peut la télécharger sur le site sd-2.archive-host.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Opapilles 272 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte