Magazine Cuisine

Un p'tit coup de blanc

Par Daniel Sériot

A l’origine, dans cette dégustation, nous avions prévu de mettre deux vins blancs de Bordeaux du millésime 1999. En y réfléchissant bien, nous n’avions rien décidé pour les vins blancs !!!. Un des mes amis, a tenu à inclure dans cette dégustation , un Pessac Léognan du millésime 1999, hélas oxydé, je ne parlerai pas de ce vin. Je tiens tout de même à signaler qu’entre les bouteilles bouchonnées, et les vins blancs oxydés, ça commence à faire beaucoup, et très cher !!!! 

Pessac –Léognan  Couhins Lurton  2000

La robe est jaune légèrement dorée, le nez ,d’intensité moyenne à l’ouverture de la bouteille gagne en expression et en précision après une heure d’ouverture : citron ,pamplemousse, floral ( chèvrefeuille )et quelques notes fumées, l’élevage est peu perceptible, l’attaque est franche, avec une sensation assez grasse et un bon volume bien agrémenté par des saveurs de pamplemousses finement miellés ( petites pointes d’oxydation), l’acidité gustative, un peu plus soutenue une heure après l’ouverture, est suffisante pour donner un bel élan  à une finale savoureuse et fraîche, avec une touche minérale en ultime sensation  Noté : 16

Vin de Savoie  Altesse Marestel  Dupasquier  2004

La robe est assez claire (jaune pale), le nez est engageant et franc : écorces d’oranges, citron, et une touche austère et sèche  évoquant le minéral, le vin entre en bouche avec rondeur, puis l’acidité assez nette le tend, en rehaussant les saveurs fruitées, la finale est longiligne, sèche, persistante, parfumée (beaux agrumes), avec une sensation minérale qui allie sécheresse et petites notes salines  Noté : 15,5


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines