Magazine Cuisine

Un sandwich aux couleurs printanières !

Par Claudeoliviermarti
C’est souvent la même chose : Lorsqu’on cherche un produit particulier, on a beau faire plusieurs magasins et Un sandwich aux couleurs printanières !épiceries, rien à faire, l’ingrédient tant convoité reste introuvable…et pour couronner le tout, on le trouve quelque temps après, au milieu d’autres produits alors qu’on en a plus besoin….C’est dur la vie !
Ce fut le cas pour les asperges sauvages pour mon risotto asperges, morilles et diamant de Belp. Sur le moment, impossible de trouver des petites asperges sauvages (Ornithogalum pyrenaicum), alors qu’une semaine plus tard, ces mêmes asperges trônaient au milieu d’un étalage de légumes bien rempli !
Qu’à cela ne tienne, j’allais trouver rapidement un autre moyen de les accommoder. Une botte de radis, quelques fèves fraîches et non écossées, un très bon pain rustique aux graines et un fromage frais, la tartine du jour s’annonçait comme une belle promesse !

Version imprimable

Sandwich tout croquant aux légumes de saison !
------- Ingrédients (pour 2 pers.) -------
4 tranches de bon pain complet
Une noix de beurre
Fromage blanc frais (ou de chèvre)
Une botte d’asperges sauvages (env. 100g) Quelques fèves fraîches Quelques tomates cherry
Quelques radis
Sel et poivre
Très bonne huile d’olive
Tombée de bon vinaigre balsamique

---------- Préparation ----------
Un sandwich aux couleurs printanières !
Temps de préparation :20min

Temps de cuisson :10min
Faire dorer rapidement les tranches de pain légèrement beurrées pour donner un peu de croustillant. Laisser refroidir. Une fois froides, tartiner avec le fromage blanc.
Faire cuire rapidement les fèves (3-4min dans un grand volume d’eau bouillante), enlever la peau et faire sauter les fèves 1min dans un tout petit peu d’huile d’olive. Laisser refroidir.
Cuire les asperges sauvages à la vapeur, tout en les gardant al dente (dépend de la taille, 3-4min). Arrêter la cuisson en les trempant dans un grand volume d’eau glacée. Égoutter.
Couper tout le reste, il ne reste plus qu’à dresser sur le pain tartiné, et de finir avec un trait d’huile d’olive et de vinaigre balsamique pour rehausser le goût. Un tour de moulin à poivre et un peu de fleurs de sel et le tour est joué.

Version imprimable

-----Bon appétit!-----


Il ne vous reste plus qu’à prendre une couverture et d’aller déguster ce petit sandwich fraîcheur dans un pré ! C’est dur la vie, non

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claudeoliviermarti 3926 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines