Magazine Concerts & Festivals

Les Spadassins chez Madame Moustache- Bruxelles, le 31 octobre 2011

Publié le 31 octobre 2011 par Concerts-Review

Oui, Felix?
Halloween me casse les couilles, j'aime pas les chrysanthèmes, les citrouilles me refilent l'urticaire et les gonzesses à barbe me font gerber...
OK, j'irai seul chez Madame Moustache!
L'endroit est désert pendant le soundcheck. A peine terminé, Iacopo ( l'ingé son) vient t'annoncer un truc qui ne t'amuse pas des masses et qui risque de gâcher vachement ta soirée: le premier concert qui devait en principe prendre fin vers 10 PM ne commencera que dans ces eaux.
1h1/2 à se faire chier, t'aurais dû rester avec Felix et ouvrir une bouteille de Margaux, caca!
Le site de Moustache n'arrête pas d'annoncer que les concerts se terminent impérativement à 22h, à qui/quoi se fier? Tu pestes, blasphèmes en 5 langues en te disant que l'AB programmait McCoy Tyner et que là, le timing est respecté!
Jupiler, au secours!
P1180041.JPG
22:00 du mouvement sur scène, 3 ou 4 ferrailleurs ont enfilé leur tenue de campagne et affuté leur fleuret, ils ont l'air aussi frais que les Grognards revenus de la bataille de Borodino.
Espoir vain, un ou deux braves manquent encore à l'appel.
22:10' Les Spadassins!
P1180038.JPG
Six bretteurs bretons (Rennes) ayant déniché leurs fringues aux Petits Riens du côté de Soho: au choix, Sgt Pepper's style, sans oublier la moustache et sideburns, copies conformes Ringo Starr ou l'attirail mod The Who/Quadrophenia.
Me demande où ils ont largué leurs scooters.
P1180055.JPGWho's who?
 BLOODY BOULGA : basse-CAPTAIN BEAT : fûts-DOCTEUR LOVE : Silvertone guitar, chœurs
-FRED ERNEST : vox populi-MONSIEUR MOUSTACHE : biff / bang / pow, chœurs, harmonica
-PROFESSEUR ZORINO : Philicorda organ, Vox Jaguar... annonce leur site!
Ces copains du Capitaine Fracasse ou de Henri de Lagardère ont un passé sur les scènes de l'ex-royaume de France: Bikini Machine, Sudden Death of Stars, Bumble Bees, A Cake A Room ou Dadds, dans leurs bagages, outre leurs lames, un EP 4 titres, sorti en mai 2011.
Disons le tout de suite , l'Ille-et-Vilaine a sauvé ta soirée: un sixties soul groove juteux, jubilatoire, un brin insolent mais également second degré!
Du panache, du savoir-faire, du punch, de l'humour...
Que disait le Comte d’Anterroches?
Tirez les premiers, Messieurs les Anglais!
Les Small Faces, Animals, Georgie Fame, Kinks, Geno Washington... tirèrent à volonté, lorsqu'ils furent à court de cartouches, les Spadassins prirent la relève.
Tout avait pourtant mal commencé, trente secondes de 'Give me all', un son d'orgue sublime, vlan, un larsen abominable déchire tous les tympans.
On désamorce la bombe, on tripote, on reprend, le son reste merdique, mais la basse sonnant 'Dead end street' desP1180054.JPG Kinks retient ton attention.
Ouf, Iacopo maîtrise, enfin!
'All your secrets' formidable beat soul, suivi d'une première salve en français ' Christine', impayable, un clavier British r'n'b fou ( Brian Auger), des lyrics mixant Jacques Dutronc/Nino Ferrer/ Les Chaussettes Noires ou les Chats Sauvages sur fond percussif attrayant.
A tes côtés, des perruqués oranges twistent à Sainte-Catherine.
Moustache transformé en Flamingo Club anno 1966!
' Wigmaker' pour Kojak, Michel Blanc, Jugnot et Brigitte Fontaine!
Bruxelles, vous devriez reconnaître..
Personne n'a reconnu ' In the heat of the morning' de David Bowie , le titre date de 1967 et est sorti en 2010.
Bowie faisait du Kinks/ Small Faces.
Une chatte sur un toit brûlant, ' Pussy cat calls' , est-ce Elizabeth Taylor?
' One more heartache' enregistré par Detective, le band de Michael des Barres et Tony Kaye, album produit par Jimmy Page.
Sulfureux!
'Verrines, tu m'assassines' même rayon que 'Les Cornichons' de Nino Ferrer.
Verrine de coco au roquefort.... verrine de lézard à la bière de gingembre... verrine de chicons au chutney de pissenlit mauve...
Blurps!
Pardon, madame, ne voulais pas souiller vos brodequins.
Chauffe, Marcel...' Amour Trésor', qui te rappelle au bon souvenir de Patrick Coutin, Moustache, pas Madame, le gars aux rouflaquettes, saute dans la fosse tout en secouant un tambourin, folle ambiance dans le bastringue!
P1180030.JPGUne petit instrumental mod/jungle/twist?
' Soul stomp'
Slow time, ladies & gents: ' Can't stop losing you'.
Where Eric Burdon & the Animals cross the Yardbirds!
' Two times' à secouer deux fois.
Audrey, enfile tes 'Black gloves' on va saluer Garry Grant en pensant à Van Morrison!
' Can't get you out of my head' oublie Kylie, pense à Georgie et à ses Blue Flames, yeh yeh...
Qui est au bout de fil?
Bliip, bliip, il est naze ce téléphone: ' L'effet que ça fait'.
C'est décidé je m'achète un portable, Jean-Louis!
Encore une et on retourne dans nos terres celtiques: 'Diabolique' !
Boileau- Narcejac? Clouzot? Sharon Stone + Adjani, Angela and Luciana Giussani?
Essaye Dutronc, Martin Circus, Triangle, Les Terribles, The Mockers, Question Mark!


Un doublé de bis!
L'instrumental ' Bert 's apple crumble', croustillant, et un ultime slow aussi urgent que ' Don't let me be misunderstood' pour se quitter: 'This heart of stone', ça pouvait pas rater le machin dégénère en extravagance furieuse, avec bain de foule!

P1180048.JPG

23:25', pas le courage d'attendre le band suivant et rien à cirer de la fiesta Halloween pour ploucs et plouquettes...
Buona notte, signora Moustache!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte