Magazine Cinéma

Happy feet

Publié le 26 décembre 2011 par Olivier Walmacq

Mumble a le défaut de ne pas savoir chanter dans un entourage regorgeant de manchot-empereurs chanteurs. Rejeté, il va vivre une grande aventure à base de claquettes...

Happy Feet sur CineMovies.fr

La critique "écrite avec les pieds" de Borat

Quand George Miller s'apprêtait à produire les Babe, beaux films pour enfants avec des animaux parlants, beaucoup s'étaient posé des questions sur ce qui se trotait dans la tête du réalisateur de Mad Max.
Mais quand il faisait son grand retour avec Happy Feet, autant dire que l'ambiance était encore plus glaciale (oui, je sais...).
Pas qu'on ne veut plus croire en Miller mais disons qu'on ne s'attend pas à un virage aussi violent dans une carrière.
Surtout que le film surfe sur le succès du documentaire La marche de l'empereur. Néanmoins le film sera un succès populaire et obtiendra même l'Oscar du meilleur film d'animation. Une des rares fois où Pixar a manqué au poste.
Et bien désolé d'être méchant, mais je n'aime pas ce film. C'est même un sacré navet. Déjà, tel le dernier des Dreamworks, on se retrouve avec un bon paquet de stars au casting de voix: Elijah Wood, la défunte Brittany Murphy, Robin Williams, Hugh Jackman, Nicole Kidman, Hugo Weaving et Anthony LaPaglia.

Happy Feet sur CineMovies.fr

Autant dire qu'en France, ça n'a pas la même gueule: Clovis Cornillac (ne riez pas tous à la fois), Marion Cotillard, Sophie Marceau (vous savez, l'actrice que Borat ADORE!), Anthony Kavanagh, Kad Merad (encore un acteur fascinant au tableau) et Marianne James (vous savez, la grande chanteuse de la Nouvelle Star!).
Je sais, je suis méchant avec certains mais bon, on doit se les taper durant une 1h38, ce qui est relativement pénible.
Surtout avec Cornillac dans le rôle du héros, aussi charismatique vocalement qu'il ne l'est physiquement dans le sinistre Astérix aux jeux olympiques; et le Kad ne cessant de nous refiler un accent espagnol de mes deux.
Le film commence déjà assez mal avec le choix de faire chanter les manchots pour s'exprimer en général. Désolé mais entendre des reprises ou utilisation de chansons de Prince, Queen ou Stevie Wonder de manière aussi pitoyable me laisse sur le cul.

Happy Feet sur CineMovies.fr

Pas que les reprises soient vraiment mauvaises mais cela parait vraiment ridicule. De plus, on s'ennuie pas mal des aventures de Mumble ce qui n'était pas le cas avec celles du petit cochon. On s'attache également pas du tout à ce personne terriblement niais et assez inexpressif. Reproche également aux autres personnages qui se ressemblent tous ! En dehors d'hormones, les chances de différencier un mâle d'une femme en dehors de la voix est vraiment très mince.
Reste que l'animation est vraiment belle il est vrai. Le nier serait vraiment blasphématoire de ma part. Mais évidemment, l'animation ne fait pas tout, preuve en est encore ici. Miller nous sort aussi la morale écolo avec la banquise prise par les hommes, les gentils manchots se retrouvant dans des zoo et un happy end pompeux où tout le monde danse. Mouaif. Pour ceux qui attendent le carnage de sa suite, n'y comptez pas. Pas maso non plus.

Happy Feet sur CineMovies.fr

Une comédie musicale bien niaise et franchement inintéressante.

Note: 5/20

Note naveteuse: 15/20


Happy Feet Bande Annonce


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines