Magazine Cuisine

Repas chez Emile (1) Mise en bouche et Sancerre, entrée et Riesling

Par Daniel Sériot

Nous sommes conviés chez nos amis Cathy et Emile qui en fins gastronomes et passionnés oenophiles nous reçoivent comme on le serait dans un restaurant étoilé.

Chez_Emile1
Chez_Emile
Chez_Emile_cr_me_br_l_e_au_foie_gras__
Les_cr_mes

A commencer par les vins, offerts à l'aveugle, qui se révèleront être de belles découvertes enthousiasmantes, et qui valent qu'on les remercie de tant d'attentions.

Le menu est d'une composition subtile, variée et tout en finesse pour des accords mets/vins réjouissants au plus haut point. Déguster de tels plats est un réel bonheur : on se dit que l'on a de la chance...

Les mises en bouche étaient :

Muffins de roquette au citron

Crème de betterave et espuma de roquettes

Emulsion de fèves au serrano

Tatare de saint jacques aux noix concassées

Crème brûlée au foie gras

Tatare_de_Saint_Jacques

Sur le vin suivant, nous apprécions l'entrée :  il s'agit de queues de langoustine rôties au beurre et à la truffe et un foie gras poêlés sur une laitue blanchie.

chez_meile_122
chez_meile_123

Sancerre Vincent Pinard : Chêne Marchand 2010

Sancerre_de_V

La robe de couleur jaune pâle est nuancée de reflets or fin. Le nez,  net, pur et expressif au fur et à mesure de la remontée en température, évoque les fruits exotiques (oranges et citrons), les fleurs printanières agrémentés de notes fumées et très légèrement grillées et, de léger safran. La bouche est allongée, tonique ; charnue, le centre est mis en valeur par une belle acidité mûre et des fruits purs. La finale est persistante, étirée, fraîche, au toucher velouté, tendue, soulignée par des saveurs fruitées intenses, des notes fumées et salines. Noté 17, note plaisir 17,5

Bouteille_de_Sancerre
Sancerre_de_V

Alsace : Domaine de l’Agapé : Rosacker 2008

Riesling4

La robe est limpide, de couleur jaune clair, l’olfaction est séduisante et pure, avec des arômes de mirabelles, de citron, de menthe fraîche, de fleurs sauvages, et de fines notes naphtées. La bouche est riche, puissante, dense, la juste acidité mûre donne du pep au vin dès le milieu de bouche, et de l’éclat aux fruits dans une finale, très persistante, « sèche », au toucher délicat, pleine, finement épicée, fruitée (citron dominant), d’une grande salinité .Noté 17,5, note plaisir 18

Riesling


les_deux_bouteilles___agape_et_sacerre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines