Magazine Le vin

Période(s) calme(s)

Publié le 14 mai 2012 par Bobosse92
Période de transition marquée par un certain calme, voir un calme certain, et ceci pour plusieurs raisons. Passée l'excitation d'un anniversaire pour lequel j'ai été muet - mais qui reste et restera un joli souvenir intime - la vie semble avoir pris une nouvelle tournure, comme si certaines pages commençaient à s'effacer. Loin des yeux (et des écrits), loin du coeur dit-on. Le dicton recèle sans doute une part de vérité. Une consolation toutefois, l'évité fera donc quelques économies ... Bref, ce week-end, retour en Normandie pour voir (enfin, plutôt confirmer) les dégâts que la maladie peuvent commettre de façon irrémédiable et irréversible (décidemment, c'est un adjectif à la mode). Je passerai sur un restaurant de campagne anecdotique, en tout cas largement trop cher par rapport au service et à l'assiette (tiens tiens ...). Quelques bouteilles quand même : un Saint Romain (blanc) 2008 de chez Alain Gras : un vin sérieux, un peu jeune, très belle vinosité, une pointe vanillée d'élevage qui demande encore à se fondre, et toujours cet équilibre entre tension minérale et léger gras glycériné. J'entends parfois la plaisanterie "St Romain, une appellation qui ne sert à rien". Quelle misère intellectuelle pour d'aucuns qui se conplaisent dans une espèce de snobisme de salon ! Beau vin en devenir, sur un registre évidemment plus immédiat qu'un premier ou un grand cru de la côte des blancs. Nuits Saint Georges 2008, domaine Chicotot : un vin de copains, beaux fruits au nez et en bouche, entre cerise et cassis. Légère pointe fumée, toujours une minéralité rustique (ou une rusticité minérale). C'est porté par une acidité marquée. Les tannins sont discrêts et déjà bien polissés. A la fois féminin et musclé. Reste dans le même esprit après une nuit de carafe. C'est simplement bon ! A boire ou à attendre encore 2 / 3 ans. Saumur Champigny, les Terres Rouges 2010, domaine de Saint Just : toujours le même plaisir avec ce cabernet franc. C'est à la fois rond et tannique, gouleyant et profond, le tout enrobé d'un fruit gourmand. Si le vin semble à la croisée des chemins (sans doute est-il en train de se refermer), on y décèle une prochaine future seconde phase plus vineuse et plus sérieuse, moins immédiate, avec un équilibre plus charpenté. Reste toutefois plus élégant que certains 2009 un peu (parfois trop) patauds. Excellent (j'allais dire, comme d'habitude). Voilà, bilan : l'ensemble de la cave est codifiée et rangée, les casiers numérotés et le tout gravé dans le marbre de mon tableur préféré (de mon "ami" Bill bien sûr !!!!!). Il ne reste plus qu'à soigner les I/O pour que tout reste d'équerre avant un redouté déménagement qui, de toute façon, arrivera toujours trop tôt. Décidemment, un tout petit week-end puisque, dans le même temps, Auxerre descend en Ligue 1 (merci à Guy Roux et sa vieille équipe d'escrocs d'avoir créé la zizanie dans un club qui - finalement - fonctionnait pas si mal que ça). Autre pauvreté et image de la petitesse humaine dans ce qu'elle a de pire ! Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1436 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine