Magazine Culture

L'adoption dans le monde au plus bas depuis 15 ans

Publié le 15 mai 2012 par Kakrine

L'adoption dans le monde au plus bas depuis 15 ansSelon AssociatedPress, information très peu relayée dans la presse française d'ailleurs, "le nombre d' adoptions internationales a atteint son niveau le plus bas de ces 15 dernières années, un déclin attribué à la lutte contre les fraudes, la crise économique et la volonté de faire adopter les enfants dans leur pays.
Au total, le nombre d'orphelins adoptés par des familles étrangères a baissé par rapport à son niveau record de 45.000 en 2004, à environ 25.000 l'année dernière, d'après les statistiques annuelles recueillies par Peter Selman, expert de l'adoption internationale à l'université de Newcastle.
Pour certains défenseurs de l'adoption, cette baisse résulte de l'application stricte de la Convention de la Haye sur l'adoption. Décidée pour assurer la protection des enfants et la transparence après des scandales d'enlèvement et de vente de bébés, cette convention est vivement critiquée par certains qui estiment que les grands pays adoptants, notamment les Etats-Unis, comme prétexte pour geler les adoptions de certains pays.
"Cela aurait dû être une réelle avancée, mais cela a été utilisée pour fermer certains pays", analyse Elizabeth Bartholet, professeur de droit à Harvard, avocate de l'adoption internationale. "Cela affecte des milliers d'enfants chaque année".
Les institutions internationales comme l'UNICEF jugent pour leur par que les règles de La Haye, qui exigent l'instauration d'une autorité centrale de l'adoption et un système de contrôle, sont nécessaires pour protéger les enfants et écarter des acteurs davantage motivés par le profit.
Beaucoup de choses ont changé depuis une dizaine d'années, où des bus remplis de futurs parents se précipiter dans les orphelinats de pays défavorisés comme la Chine, le Vietnam et le Guatemala pour rentrer avec un bébé après une procédure d'adoption relativement rapide et aisée.
Aujourd'hui, l'attente est devenue bien plus longue et les critères de choix des parents de plus en plus exigeants, certains pays refusant les parents adoptifs célibataires ou obèses ou réclamant une certaine somme d'argent sur le compte en banque.
Le Vietnam a signé la Convention le 1er février dernier alors que d'autres pays comme le Guatemala, le Népal et le Kirghizistan ont coïncidé avec des changements dans de grands pays d'adoption comme la Russie et la Chine, qui ont préféré favoriser l'adoption nationale.
Les progrès dans les traitements de fertilité et le nombre croissant de couples se tournent vers la maternité de substitution ont également contribué à la chute mondiale."
Quand je disais que les dieux de l'adoption avaient deserté...
Source: SydneyMorningHerald, Challenges, AssociatedPress, 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kakrine 583 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines