Magazine Cuisine

REVEVIN 2012: Bellivière, instants sucrés!

Par Olif

domaine de bellivière,éric nicolas,pineau d'aunis,jasnières,côteaux du loir,

Contemplatif et pensif, Éric Nicolas, du domaine de Bellivière, peut éprouver la satisfaction devant le travail accompli. Ses cuvées moelleuses et liquoreuses de Jasnières et de Côteaux du Loir ont franchi sans problème l'agrément de la dégustation des Revevineurs. Accompagné de son épouse Christine, l'homme qui a vu Lhomme n'est pas un ours et c'est avec plaisir qu'il a accepté l'invitation de venir présenter ses raretés confidentielles (5% de la production du domaine) sous le patio du Chai Carlina de Saint-Jean de Monts.

domaine de bellivière,éric nicolas,pineau d'aunis,jasnières,côteaux du loir

La série débute par une déclinaison de rose, de la pelure d'oignon au doré ambré. Les Giroflées, vendange tardive de Pineau d'Aunis à fort potentiel (ramassé à 14,2), a été réalisée dans les millésimes 2004 et 2009. Dans un registre de rosé demi-sec, les deux millésimes jouent sur l'élégance, la finesse et la fluidité en bouche. La Salamandre est une déclinaison moelleuse de pineau d'Aunis qui a été réalisée en 2001 et 2004, le millésime que nous avons eu le privilège de goûter. La robe est dorée et le nez, plutôt racinaire, évoque la gentiane. Le vin a petit à petit mangé tous ses sucres, il est porté par une belle acidité et ce caractère racinaire qui domine. Le chenin n'est pas très loin et le surnom de chenin noir donné au pineau d'Aunis n'est pas usurpé.

domaine de bellivière,éric nicolas,pineau d'aunis,jasnières,côteaux du loir

Haut-Rasné, terroir protégé en Coteaux du Loir, particulièrement apte à prendre la pourriture noble, grâce à ses sols du secondaire parfaitement "ressuyables", permet de produire une cuvée moelleuse les années à botrytis. 2002, millésime de fraîcheur, a donné naissance à un très beau demi-sec, acidulé à souhait, avec une toute petite pointe d'oxydation finale (fruits secs). 2005 est beaucoup plus riche, sur le miel et l'abricot, mais la finale sait rester fraiche. Le 2009 goûte curieusement comme une cuvée carbonifère du Layon, avec ses notes iodées, sur une petite touche de pomme verte. Un équilibre cohérent, demi-sec, tout en fraicheur également.

On ne jettera pas la pierre à Philosophale, cuvée d'exception élaborée uniquement les grands millésimes, sur des tries à potentiel supérieur à 18°. 1999 fut pourtant un millésime assez compliqué, avec une grande diversité de botrytis sur les raisins. Au final, une bouche et un nez complexes de miel et de coing, avec une petite touche de mine de crayon. Grande richesse portée par une belle acidité. Produite sur les coteaux de Haut-Rasné, on retrouve en 2010 des notes iodées et un fruité frais. Une grosse acifdité sous-tend la bouche, à l'origine d'une grande pureté aromatique.

domaine de bellivière,éric nicolas,pineau d'aunis,jasnières,côteaux du loir

 Avec la cuvée Élixir de tuf, on manque d'un cran dans la concentration, le potentiel recherché étant d'au moins 20° naturels. En appellation Jasnières, ce chenin provient d'argiles à silex sur tuffeau. En 2004, la séquence botrytis-passerillage a apporté de la complexité et préservé la fraicheur, grâce à des notes iodées et mentholées. En léger décalage, la finale est légèrement sur le sucre. 99 est un cran au-dessus, avec une robe bien dorée, des notes d'épices, de coing, de miel et d'écorce d'orange. La bouche est onctueuse et opulente, finissant sur de l'acidulé qui rend le vin fluide et digeste. Superbe!

Intercalée entre les deux, à cause du gradient de concentration, Aurore d'Automne 2005 est un exercice de style sur l'énorme potentiel du Pineau d'Aunis. Les raisins sont triés passerillés et flétris, dans le but de garder de la fraîcheur. Un petit côté vin de paille, indéniablement, avec ses notes de figue, de fruits secs, d'iode et de pêche, ainsi que par sa robe ambrée. Grosse concentration et finale à peine sucrée.

Goûter à toutes ces cuvées rares et ultra-confidentielles peut-être considéré comme un privilège et on peut même se demander avec Éric Nicolas s'il ne faut pas un petit brin de folie pour les avoir produites. Une dégustation originale, qui a demandé un véritable effort à Christine et Éric pour retrouver certaines bouteilles, enfouies dans le tuffeau depuis des années... Après un aussi Bellivière, on ne peut qu'espérer le même été...

domaine de bellivière,éric nicolas,pineau d'aunis,jasnières,côteaux du loir

Sans nul doute le temps fort de ces 9èmes REVEVIN, co-organisées par La Pipette et le Chai Carlina de Saint-Jean de Monts.

Olif

P.S.: c'en est fini avec REVEVIN pour cette année. L'année 2013 verra la dixième (et peut-être dernière?) édition. La fin probable d'un cycle qu'il conviendra de cloturer en beauté avant de repenser probablement l'organisation de ces journées. Faisons confiance aux deux Philippe pour organiser un final en apothéose et cogiter la nouvelle forme à donner à ces rencontres vendéennes dans le futur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olif 15671 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines