Magazine Cuisine

Horizontale 2009 de Morellino di Scansano – Toscane

Par Elmarco

Scansano est l’un des hauts-lieux de la Maremma (Toscane du sud) grâce à sa position en colline qui la  rendit, dès l’époque des Médicis, une destination privilégiée pour les familles de fonctionnaires de Grosseto qui se déplaçaient durant l’été de la plaine insalubre vers les collines fraiches et saines de Scansano, loin de la malaria.

La tradition viticole y est ancrée depuis fort longtemps mais ce fut pendant la permanence française (‘800) que de grandes améliorations furent apportées à l’élevage des vins rouges.

La variété Morellino , le mot local qui désigne le Sangiovese, semble traire son origine des chevaux  « morelli » (bruns) desquels elle reprend la couleur intense du poil et leur vigueur.  Le Morellino di Scansano fut reconnut en 1978 en tant que « Denominazione di Origine Controllata » (Appellation d’origine contrôlée) à laquelle on a ajouté « garantie » depuis la vendange 2007.

Actuellement la superficie plantée est de 1500 hectares de vignes distribuées sur 7 communes parmi lesquelles bien évidemment Scansano, mais aussi Campagnatico, Grosseto, Magliano in Toscana, Manciano, Roccalbegna e Semproniano. Chaque année ce sont plus ou moins 10 millions de bouteilles qu’y sont produites.

Le vin est produit à partir de variété Sangiovese avec l’ajout d’autres variétés à hauteur maximum de 15%.

D’un point de vue des caractéristiques organoleptiques, le Morellino présente une couleur rubis profonde ; le nez é vineux, surtout quand le vin est jeune, et il évolue vers des notes épicées avec l’âge. La bouche est austère, l’alcool présent, la structure et le corps assez équilibrés. Vous pouvez trouver la mention  « Riserva » si le vin passe au moins 2 ans en barrique.

La notoriété du Morellino était jusqu’à très récemment confinée à la Toscane et au sud de l’Italie, Rome particulièrement, mais maintenant il s’agit de l’une des appellations les plus intéressantes sur le marché. Malheureusement, les disparités de qualité entre un producteur et l’autre ne nous donnent pas l’impression d’une appellation homogène et il faut absolument déguster (ou suivre les conseils de quelqu’un qui a dégusté) afin de ne pas être surpris par des produits vraiment trop jeunes et acides qui ne demandent que plus de temps en cave.

Alors voici la compilation des meilleurs Morellino de l’année 2009 (extraits d’un panel de 35 échantillons dégustés) , certains desquels dégustés aussi en 2008 et 2010, ce qui nous conduit à garantir quelque peu les standards de qualité nécessaires à tranquilliser des consommateurs comme nous :

Moris Farms : un premier exemple typique du Sangiovese très vineux, dans ce cas précis complété avec du Cabernet Sauvignon et Merlot (- de 10%) qui, avec le temps, s’est un peu calmé en bouteille. 6/10

Moris Farms Riserva : grâce à l’élevage en bois, le vin est non seulement fruité mais aussi agréablement bpisé, la trame tannique intrigante. 9/10

Casavyc : un nez surprenant, différents des Morellino classiques, la bouche est vraiment très plaisante mais pas trop persistante. 7/10

Casavyc 070707 : un vin parfaitement équilibré, les fruits généreux trouvés au nez sont aussi présents en bouche et prolongent inévitablement la persistance aromatique.  10/10

Podere Castellaccia Etrurio : l’acidité naturelle du Sangiovese est ici très présente, ainsi que le bois dans lequel il est élevé, mais le tout est bien fondu et cela donne une bonne structure au vin. Le nez est déjà un peu évolué, confiture, liqueur, peut être un peu trop lourd. 7/10

Podere Castellaccia Vitazzaie : couleur brique déjà évoluée, un nez sublime et une bouche délicieuse où l’acidité et vitalité du Sangiovese est bien maitrisée. 10/10

Podere Castellaccia Riserva : sous-bois humide, champignons au nez, c’est une vraie promenade automnale, en bouche la structure est optimale. 8/10

Podere Castellaccia Abos : nez et bouche plaisants, mais peu consistants, légers, éphémères, seuls les petits fruits rouges acidulés de la finale prolongent la bouche.  6/10

Belguardo Bronzone : un vin au style coupé à la hache où le bois couvre tout le reste, certes les angles vont s’arrondir avec le temps et cela devrait donner un bel équilibre entre les fruits et la douceur vanillée du bois. 7/10

Azienda Agricola Alberese Serrata dei Cavaleggeri : un bon vin prêt à boire, acidulé et persistant juste ce qu’il faut. 6/10

Azienda Agricola Alberese Barbicato : très bel usage du bois qui s’intègre parfaitement dans l’ensemble des autres caractéristiques aromatiques données par le Sangiovese, plus que çà, il le transporte à un niveau supérieur d’élégance. 8/10

Azienda Agricola Alberese Villa Fattoria Gran Ducale : un vin qui a besoin d’un peu d’oxygénation en verre car le premier nez cache un bouquet qui se révèle peu à peu. La bouche est fascinante et très goulue. 10/10

Guicciardini Strozzi Poggio Moreto : un petit passage de 6 mois en barrique confère au vin le charme d’un bon cigare. On connaissait Guicciardini Strozzi à San Giminiano et Bolgheri, mais en Maremma çà vaut encore plus le coup de s’y intéresser ! 9/10

Guicciardini Strozzi Titolato : un vin ou toute la fraicheur des fruits explose au nez offrant ainsi une jeunesse rafraichissante que la bouche ne trahit pas. 8/10

Poggio Lungo : un vin au rapport qualité/prix enviable, où la nervosité du corps le maintient en alerte durant tout un repas, offrant des sensations plaisantes à chaque gorgée. 10/10

Fattoria dei Barbi : vous connaissez certainement leur Rosso di Montalcino et Brunello ou Chianti, mais le Morellino est plus abordable ; à ceux qui connaissent le gout authentique du Sangiovese cultivé en Toscane, ce vin rappellera plein de saveurs d’enfance. 9/10

Cet été donc, en Toscane ou ailleurs, essayez un Morellino, un vin facile à marier à la cuisine méditerranéenne et celle légère cuisinée en été.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elmarco 902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines