Magazine Cuisine

Des vins de Bourgogne à l' aveugle

Par Daniel Sériot

Les vins ont été dégustés à l’aveugle. Le premier vin commenté, servi un peu froid, avec une acidité gustative un peu basse nous a fait voyager avant que la température n’ait suffisamment remonté, et permette de le situer plus aisément (millésime et appellation). Le second vin exprimait nettement ses origines qui nous ont amené, immédiatement en Côtes de Nuits, le climat fut plus difficile à déterminer, même pour des habitués de la Bourgogne comme un de nos copains. L’aspect ludique ne nous a pas empêchés d’apprécier les vins qui étaient servis.

divers du 25 au 26 septembre 012

divers du 25 au 26 septembre 014
divers du 25 au 26 septembre 013

Bourgogne : Vaudoisey Creusefond : Meursault « Terres Blanches « 2006

La robe est jaune légèrement dorée, le nez net et intense évoque les pêches jaunes, la fleur de genet, avec des notes d’agrumes et fumées. L’attaque est charnue, presque grasse, le centre est sphérique, joufflu, occupant bien le palais, rehaussé de fruits expressifs. La finale est persistante, soutenue, riche, avec une acidité gustative assez basse, soulignée par des fruits avenants, agrémentés de notes florales et épicées, et ponctuée de très légers amers. Noté 16, même note plaisir

Bourgogne : Mongeard-Mugneret : Echezeaux 2008

divers du 25 au 26 septembre 015
divers du 25 au 26 septembre 016

La robe est peu soutenue à soutenue, de couleur rubis, l’olfaction est  nette,  pure et intense, avec des parfums de roses anciennes, de pivoines, de cerise, de maras des bois, de légères épices, et des notes grillées. La bouche est élégante, dans une construction allongée, un peu plus ronde, dans son centre, les tannins sont finement texturés, tramés assez serrés, enrobés par une chair soyeuse, soulignée par des saveurs fruitées et florales. La finale, aux tannins un peu plus fermes est élancée, très persistante, fraîche, savoureuse (fruits frais et intenses, fleurs, épices) avec des notes salines. Noté 16,5, note potentielle 17, note plaisir 17.  A attendre, pour que les tannins de la finale soient complètement fondus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines