Magazine Cuisine

Guy Martin Italia

Par Gourmets&co
Guy Martin Italia

Guy Martin Italia par Patrick Faus

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 petitG2

petitG3 : cuisine banale

petitG3 petitG3 : cuisine d’un bon niveau

petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine intéressante et gourmande

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine exceptionnelle

Guy Martin ou la renaissance italienne

Guy Martin 225x340
Ne jamais oublier que Guy Martin a commencé sa carrière comme pizzaïolo. Ceci explique cela… en tout cas donne des clés et prouve son amour inconditionnel de l’Italie et de sa cuisine. De l’ancien Sensing, seule la carte a changé ou presque et c’est tant mieux. On y retrouve globalement le même décor, la même ambiance un peu froide à l’entrée, plus chaleureuse au fond, l’accueil et le service toujours aussi formidable et souriant de Sophie Jousseaume, indispensable élément de la marche de la maison et bien sûr, aidé par Michela Giusti, le chef Fabrizio La Mantia le Lombard qui travaille enfin la véritable cuisine de son pays, la Toscane. Explosif. Il a l’air heureux et nous aussi car les assiettes qu’il envoie sont totalement remarquables tant dans les plats surprenants et originaux que dans les incontournables de la botte. On les connaît par cœur ou on croyait les connaître avant de les goûter à nouveau ici comme pour la première fois.
Sur la table, trois huiles d’olive de différentes régions d’Italie pour comparer les textures et les goûts. Une mise en bouche ludique et instructive. Une carte courte : 6 primi, 6 secondi, 4 antipasti et 3 dolci. Basta, ça suffit pour se régaler. Carpaccio de bœuf « Cipriani », hommage à la recette originale du Harry’s Bar de Venise que le patron Guiseppe Cipriani avait crée pour une aristocrate vénitienne mais pour plaire aussi à sa clientèle
Ravioli di bieta allemigliana rucola e scaglie di parmigiano 340x225
anglaise : viande crue de bœuf tranchée très fine, mayonnaise allongée de lait, relevée à la moutarde et à la sauce Worcestershire. Fidélité et perfection. Raviolis de blettes, roquette et copeaux de parmesan, petit chef d’oeuvre tout en délicatesse et goût marqué. Coup double avec de magnifiques Pâtes, tomates et ricotta fumée. Triplé avec le Bœuf braisé au Barolo et polenta : un mijoté parfait, soyeux, chaleureux, goûteux et qui rend heureux ! Un pas en arrière pour le Risotto au safran et girolles, un peu neutre sur le safran et pas assez crémeux. Par contre les desserts, mama mia ! Tiramisu classico al caffe d’exception et Gâteau de Mantova, sorte de saucisson en apparence, et sabayon au marsala dément.
Carte des vins courte et ramassée sur l’Italie (de 24 € à 260 €), expliquée avec talent par le sommelier Sébastien Kuric, et six vins au verre (8 €).
Une cuisine comme Guy Martin l’aime, à la fois sérieuse, respectueuse et enjouée avec une recherche de l’excellence dans les origines des produits sélectionnés à travers l’Italie. Guy Martin ou la renaissance italienne.

Guy Martin Italia
19, rue Bréa
75006 Paris
Tél : 01 43 27 08 80
contact@guymartinitalia.com
www.guymartinitalia.com
Ouvert tous les jours
Salon privatif au premier étage
Voiturier le soir
M° : Vavin
Menus :
Déjeuner (2 plats, dessert, verre de vin) : 50 €
Dîner (3 plats, dessert, verre de vin) : 75 €
Dégustation (4 plats, fromages, dessert) : 85 €
Carte : 60 € environ

Léquipe salle et cuisine... et le boss
la nouvelle salle
Salame dolce di mantova zabaione al marsala

Tiramisu classico al caffe
Burrata delle Puglie Culatello
Fabrizio La Mantia



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines