Magazine Cuisine

Dégustation à l’aveugle de rieslings alsaciens des millésimes 2007 et 2008 (1)

Par Daniel Sériot

La séance de dégustation à l’aveugle de notre club était consacrée le samedi 26 octobre à 15 heures 30, aux Rieslings alsaciens des millésimes 2008 et 2007 auxquels se sont ajoutées deux bouteilles d’autres millésimes. Les vins du millésime 2008 ont été mis en carafe la veille en soirée, ceux du millésime 2007 le matin du jour de la dégustation à 11 heures. Tous ont été conservés dans un cave à 13° et mis au réfrigérateur une heure et demie avant leur dégustation, et ressortis à température ambiante une demi-heure avant d’être goûtés.

dégustation des Riesling + repas chez émile 1488

La dégustation a été préparée par Isabelle, qui ne participe pas à l’évaluation des vins, mais les goûte.

La séance a fait l’objet, lors du débriefing, de discussions passionnées et controversées. Deux nouveaux participants qui notent plutôt bas, ont fait, un peu tombé les moyennes du groupe. Voici les commentaires de la première série (les vins restent à disposition des participants pendant toute la durée de la série, et peuvent être revus en fin de dégustation générale). Le vin n° 3  a été jugé défectueux (oxydé) par trois dégustateurs du groupe, de ce fait la moyenne du groupe n’a pas été calculée. Les notes sont communiquées avant que le nom des vins ne soit dévoilé, à la fin de la séance.

 

dégustation des Riesling + repas chez émile 1495

dégustation des Riesling + repas chez émile 1496

Vin n° 1 : Clos des Capucins : Domaine Weinbach : Schlossberg 2008

dégustation des Riesling + repas chez émile 1507

La robe offre une teinte or claire, le nez, encore un peu rétif s’ouvre à l’aération sur des arômes d’agrumes ( citron dominant), de jasmin , de léger safran, et de très discrètes notes  naphtées. La bouche est droite, tonique, avec un jus velouté et dense. La finale est étirée persistante, pure, nette, très fraîche, portés par des agrumes, avec des amers nobles (zest d’agrumes) et des notes salines en ultime sensation. Noté 16, moyenne du groupe 13,75

Vin n° 2 : Louis Sipp : Osterberg 2008

dégustation des Riesling + repas chez émile 1511

La robe, de couleur jaune d’or est brillante, l’olfaction un peu retenue, évoque les fleurs, l’orange, avec des notes de safran, et de naphte. La bouche est charnue , en attaque, plus en chair que le vin précédent, allongée dans sa construction, pleine et serrée en milieu de bouche, dynamisé par une acidité nette, mais mûre, qui donne une belle allonge, pure , soutenue, souligné par des agrumes ( dont l’orange) , des notes de safran, et une salinité expressive. Noté 16,5, moyenne du groupe 15,5

Zind Humbrecht Herrenweg de Turckeim 2008

dégustation des Riesling + repas chez émile 1499

La robe présente une couleur dorée très soutenue, le nez riche et expressif, évoque les fruits jaunes très mûrs ( mirabelles, pêches, oranges), le miel , la boite à épices. La bouche est puissante, pleine dense, très velouté, avec des fruits bien mûrs,, un acidité de bon aloi donne du tonus au vin, dans une finale, très persistante, richement dotée, bien équilibrée, aux fruits opulents,  avec des accents de safran, de léger curry et des notes salines. Noté 15,5

Redégusté le lendemain, le vin s'est amélioré, sans aucune note d'oxydation, mais une grande maturité du raisin qui évoque un peu une VT noté : 16,5

 

 

dégustation des Riesling + repas chez émile 1519

 

A suivre.....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines