Magazine Cuisine

Des vins de champagne à l'aveugle

Par Daniel Sériot

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Un des participants a apporté un vin pirate : un vin effervescent anglais qui s’est très bien comporté lors de la dégustation à l’aveugle, mais moins bien (un peu fatigué) de l’avis de l’ensemble des dégustateurs, deux à trois heures plus tard, au moment du repas. La dégustation à l’aveugle a aussi ses limites, dans certains circonstances. Un dégustateur de l’équipe note plutôt bas ( entre 11 et 15), ce qui a pour conséquence d’abaisser, en partie la moyenne du groupe.

 

Pour terminer la dégustation des champagnes, nous avons apporté chacun de quoi apprécier une fondue de poissons et de crustacés. Nous nous sommes accordés sur les différents apports et  nous avons pu apprécier une variété intéressante de poissons, de crevettes, et il est certains dégustateurs qui ont souhaité apporté du Langres et du Livarot. Pour notre part, nous avons proposé une poire belle-hélène...

De la gaîté, de la bonne humeur et surtout de la discussion sur l'évolution de certains vins.

champagne 020

Ruinart : Cuvée Classique

La robe, de teinte or est soulignée par un cordon de bulles fines, le nez, ouvert et net, évoque les noisettes, les petites viennoiseries, les agrumes, avec des notes de fruits blancs. La bouche est souple, avec un corps assez svelte et allongé, agrémenté de fruits assez expressifs. La finale d’une persistance normale est fraîche, élégante, fruitée et florale, avec quelques notes salines. Noté 15,5, moyenne du groupe 15,28

 

champagne 015

Vin effervescent anglais : Ridgeview :  Knightsbridge 2006 ( pinot noir et pinot meunier)

champagne 016

La robe est dorée, l’olfaction est avenante et intense, avec des arômes de truffe  blanche, de fruits secs, et d’agrumes variés, et des notes de fruits jaunes. La bouche est tonique, charnue, avec une belle présence, dans un centre savoureux. La finale est très persistante, soutenue, fraîche, marquée par un léger rancio, et assez complexe dans son expression aromatique. Noté 16,5, moyenne du groupe 15,92. Lors de la deuxième dégustation, le vin commence à perdre du volume et de l’équilibre.

Jacquesson : cuvée 735

champagne 017

La robe de couleur or soutenue est traversée par un cordon de bulles fines. Le nez, intense et net, évoque les fruits secs, l’amande, le pain d’épices, les agrumes, les fruits jaunes. La bouche est pleine, tonique, avec une chair délicate, vineuse, fruitée, mise en valeur par une juste effervescence. La finale est très persistante, fraîche, avec du pep, et de la puissance, fruitée, nuancée d’épices douces, avec des notes salines. Noté 16,5, moyenne du groupe 15,21


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines