Magazine Cuisine

Visite au Château Guadet - Grand Cru Classé de Saint Emilion - Partie 2 : vignoble, cuvier, et chai

Par Daniel Sériot

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Guadet + foreau et guiraud 1990 011

Le vignoble

Cette petite propriété de 5,5  hectares est située près de la Porte Bourgeoise (sortie nord du bourg de Saint Emilion ) , entre les vignes de Clos Fourtet et du Château Soutard. 75% de Merlot, et 25% de Cabernet franc participent à l’encépagement (trois parcelles de Merlot, et une de Cabernet franc), avec une densité de plantation de 6000 à 8000  pieds à l’hectare. Les vignes (âge moyen 35 ans) sont cultivées en agriculture biologique (sans mention sur l’étiquette), et la propriété est conseillée par Biovitis depuis 2005, et par Stéphane Derenoncourt depuis la même date.

guadet vignes et chateau neuf du pape 001
guadet vignes et chateau neuf du pape 007

Les sols, d’une épaisseur de 40 à 60  centimètres de nature calcique (calcosols) reposent sur le calcaire à astéries (essentiellement), avec quelques secteurs d’argile ferrugineuse.

guadet vignes et chateau neuf du pape 006

Les sols des parcelles ont été analysés pour permettre le choix du meilleur porte-greffe, lors des replantations. La rotation du vignoble est réalisée par l’arrachage des petites superficies, actuellement 2500  mètres carrés de Merlot seront remplacés par du Cabernet franc.

guadet vignes et chateau neuf du pape 005
guadet vignes et chateau neuf du pape 004

Les sols sont labourés, au printemps, et sont plantés en hiver en cultures céréalières qui les nourriront et favoriseront leur décompaction. Un travail plus fin à l’intérieur de chaque parcelle est mené depuis 2005, pour identifier des sous-parcelles en fonction des observations faites sur la maturité des baies, avant les vendanges.

guadet vignes et chateau neuf du pape 004
guadet vignes et chateau neuf du pape 008

En juin, un premier effeuillage est effectué (côtés est et nord) pour faciliter la bonne maturité des raisins, un deuxième effeuillage (côtés ouest et sud) est fait quinze jours avant la vendange. Des vendanges «  en vert » d’éclaircissage sont pratiquées au mois de juillet. La date des vendanges manuelles est décidée après dégustation des baies, avec une attention particulière portée à la maturité des pépins ; les raisins sont transportés au cuvier en petites cagettes d’une contenance de 10  kilogrammes. Les baies sont triées sur une table vibrante.

Cuvier, chai, et caves

L’accès se fait par la cour intérieure, située derrière la maison.

Guadet + foreau et guiraud 1990 005
Guadet + foreau et guiraud 1990 007

Le cuvier est équipé de petites cuves en ciment (65 hectolitres ) vitrifiées à l’intérieur et thermorégulées. Les cuvaisons durent en moyenne 25 jours, et l’extraction se fait uniquement par remontage, à l’aide d’une pompe péristaltique. Les fermentations malolactiques se déroulent pour moitié en barriques, et pour l’autre en cuves.

Guadet + foreau et guiraud 1990 008

Les élevages, dans un chai climatisé, utilisent des barriques de bois français (chauffes moyennes) élaborées par les tonneliers Taransaud, Darnajou, et Seguin-Moreau et Stockinger, ils durent en moyenne 15 à 18 mois, avec 40% à 60% de bois neufs, selon le millésime. Les assemblages sont effectués après 10 mois d’élevage.

Guadet + foreau et guiraud 1990 010
Guadet + foreau et guiraud 1990 016

Les caves sont aménagées dans les anciennes galeries souterraines creusées dans le calcaire à astéries, qui ont été superbement réhabilitées et entretenues.

Guadet + foreau et guiraud 1990 022

Guadet + foreau et guiraud 1990 030

Guadet + foreau et guiraud 1990 031
Guadet + foreau et guiraud 1990 032

Les bouteilles vieillissent dans des conditions optimales (température moyenne de 13° C, avec des variations qui ne dépassent pas 1,5 ° C, et un taux d’hygrométrie de 90 % ).

Guadet + foreau et guiraud 1990 017
Guadet + foreau et guiraud 1990 018

Les vins sont vendus au négoce et aux particuliers. Le château s’appelait Guadet-Saint-Julien jusqu’en 2005. A partir de ce millésime, il est devenu château Guadet pour éviter toute confusion avec l’appellation Saint Julien en Médoc.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines