Magazine Cuisine

Primeurs 2012 : des vins de Saint Emilion à l' Association des Grands Crus Classés

Par Daniel Sériot


Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Les lecteurs habituels de ce blog ont l’habitude de voir des évaluations de vins en bouteille notées sur 20. Pour la dégustation des vins « primeurs » j’utilise la notation sur 100 appréciée des lecteurs anglophones. Cependant, il est facile de faire la corrélation sur 20. En réalité, peu de vins sont notés en dessous de 80/100, sauf ceux que l’on pourrait qualifier de défectueux, j’ai donc utilisé la corrélation linéaire suivante : 80/100 = 10/20, 90/100 = 15/20, et 100/100 = 20/20. Un simple calcul mental permet de passer d’une échelle à l’autre, et relativise ainsi le fameux seuil des 90/100.

 

Primeurs 2013 011

Barde Haut

La bouche veloutée, offre une bonne richesse, bien centrée, avec des saveurs de fruits noirs et d’un élevage net et assez soutenu rappelant les arômes décelés à l’olfaction. La finale est persistante, un peu plus tannique, fruitée et épicée. 90-92

Cadet-Bon

Nez élégant, fruité, et floral. La bouche est bien définie, avec d’agréables rondeurs dans un milieu de bouche, aux fruits gourmands. La finale est persistante, avec des tannins fins et mûrs, savoureuse : 91-92

Côte de Baleau

Des fruits noirs bien mûrs sont présents à tous les stades de la dégustation, pour ce vin d’une bonne constitution, un peu plus tannique, et légèrement astringent en finale : 88-90 sur cet échantillon

Les Grandes Murailles

Dans le même style bien mûr que le vin précédent, plus plein, plus charnu. La finale est persistante, allongée, fruitée, épicée, avec un élevage présent : 91-92

Clos Saint-Martin

Fruits noirs bien mûrs, et notes florales à l’olfaction. La bouche est riche, concentrée, charnue. La finale est très persistante, bien équilibrée, et expressive (fruits, épices) : 93-95

Clos des Jacobins

Un peu fermé, après aération (fruits noirs et épices). La bouche est construite, bien centrée, avec de la chair et des fruits mûrs, qui perdurent dans une finale persistante, d’une bonne fraîcheur et un peu plus tannique : 91-92

Clos La Madeleine

Fruité, floral, et épicé. La bouche est pure, bien dessinée, dans une structure et un corps allongé, savoureuse et fraîche : 91-93

Destieux

Nez élégant de fruits mûrs. La bouche est bien en chair, avec des tannins bien enrobés, tramés dans un corps fusiforme. Finale allongée, fraîche, fruitée et épicée : 90-92+

Faugères

Le vin délivre des senteurs de fruits noirs et d’épices, l’attaque est souple, le vin prend du corps et de la rondeur en milieu de bouche. La finale d’une bonne persistance est équilibrée fruitée et épicée : 90-91+


Primeurs 2013 003

Péby Faugères

Le nez évoque les fruits noirs bien mûrs, épicés, et un élevage en retrait. La bouche est opulente, dense, volumineuse et ample rehaussée de fruits noirs bien mûrs. La finale est très persistante, très soutenue, fruitée, épicée, et réglissée : 93-95

Faurie de Souchard

Des fruits purs, et des notes florales à l’olfaction. La bouche est élégante, avec des tannins mûrs enrobés par une chair bien formée, à la fois sphérique en son milieu, puis allongée dans une finale, fraîche, très parfumée (fruitée et épicées) : 91-93

Fleur Cardinale

Un vin solidement construit, bien centré, expressif (fruits noirs bien mûrs et épices) au nez comme en bouche, avec de la chair. La finale un peu plus tannique, est très persistante, et d’une bonne fraîcheur : 91-93+

Fombrauge


Primeurs 2013 006

Des senteurs d’élevage de qualité, de fruits noirs et d’épices. La bouche est très charnue, assez sensuelle, dense, ronde avec des fruits gourmands. La finale est très persistante, fraîche, savoureuse : 92-93+

Fonplégade

Nez opulent de fruits noirs mûrs, et d’épices douces. Un vin très charpenté, dense, campé sur ses tannins, enrobés. La finale est très persistante, fruitée, épicée, et réglissée : 91-92

Grand Corbin Despagne

Fruité, après aération, la bouche est souple en attaque, puis se charpente dans un centre assez tannique, un peu austère, et assez fruité. La finale, fraîche, de longueur normale offre des fruits plus expressifs : 89-91

Grand Pontet

Primeurs 2013 007

 

Fruité, épicé, avec des notes florales à l’olfaction. La bouche est pure, avec des tannins fins qui se trament dans un corps fuselé, charnu et fruité. La finale est fraîche, allongée, et savoureuse : 91-93

Guadet

Le nez évoque les fruits frais, avec notes florales. La bouche est ciselée,  élancée, avec une agréable rondeur dans un milieu de bouche, fruité. La finale est étirée, fraîche, avec des fruits juteux, et de fines épices : 90-91+

Jean-Faure

Belle olfaction, très florale et fruitée. La bouche est précise, longiligne dans sa construction, plus dense dans son centre, puis s’allonge dans une finale, fraîche, fruitée, et épicée, avec des notes florales : 91-93

Primeurs 2013 008

La Clotte

Le nez élégant évoque la violette, les fruits noirs, avec des notes d’élevage. La bouche offre une chair délicate, dans une construction allongée, plus dense en milieu de bouche, avec des fruits avenants. Bonne allonge un peu plus tannique, fraîche et aromatique : 91-92+

La Fleur Morange

Belles sensations florales, fruitées et épicées. Des tannins mûrs bien habillés par une chair bien formée, donnent du corps et de la concentration dans une bouche fruitée. La finale est très soutenue, très persistante, expressive, avec une acidité gustative assez basse. Dans son style : 92-94

Laroze

Un nez de fruits frais et note florale. La bouche est souple, en finesse, assez svelte, la finale est plus tannique, avec de l’amertume : 88-89

Rochebelle

Des fruits noirs sont perceptibles dans une olfaction assez retenue. La bouche, de construction longiligne, assez veloutée est plus tannique dès le milieu de bouche et dans une finale de longueur normale, assez fruitée et un peu marquée par l’élevage : 88-90

Sansonnet

Le nez évoque les fruits noirs, les épices, et l’élevage. La bouche, avec des tannins mûrs est assez sphérique dans son centre charnu, et fruité. La finale est fraîche, d’une bonne allonge, et expressive : 90-92


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines