Magazine Cuisine

Dîner à partir de produits de la mer : Champagne, Riesling... pour commencer!

Par Daniel Sériot


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Christian, notre vinolittéraire, nous apporte une Comète de Francis Boulard. Une telle générosité nous émeut, ma cuisine et moi et les batteries jouent, tapent et frappent des creole jazz et jazz modal : en d'autres termes culinaires, des mises en bouche,  et deux entrées : saumon fumé au raifort et noix de saint Jacques au mangues fraîches, parfumées d'une huile de truffes et de baies roses.

IMGA8835

IMGA8839

Feuilleté saumon

Les accords ont été fabuleux et évidents : les mises en bouche (feuilleté de jambon au foie gras, cônes au parmesan, et crevettes panées) ont été appréciées sur le champagne et les entrées avec le Riesling.

 

IMGA8830
IMGA8833
IMGA8832

Champagne : Francis Boulard : 1997 : Vendange de la Comète : Hale-Bopp

IMGA8928
IMGA8925
IMGA8926

La robe est dorée, traversée par un cordon de bulles très fines. Le nez complexe et intense évoque la brioche, les fruits secs, (dont l’amande), l’orange, la pêche, et de belles épices douces (gingembre dominant). L’attaque est veloutée, la matière est presque onctueuse, avec des saveurs « rassies » élégantes, dotée d’une puissance sous jacente dans un centre frais et tonique. La finale est longue, pure, harmonieuse, bien équilibrée par une fine effervescence et une juste acidité gustative, complexe dans son expression aromatique avec la rémanence des parfums décelés à l’olfaction. Noté 17,5, même note plaisir

Alsace : Louis Sipp : Riesling : Kirchberg de Ribeauvillé 2008

IMGA8930

La robe, de couleur jaune pale est brillante, L’olfaction est avenante et ouverte, avec des arômes de citron, de fleurs blanches, de léger naphte, et des notes de mirabelles chaudes. La bouche est droite, pure, charnue, très bien tenue par une colonne vertébrale acide mûre et sans outrecuidance, rehaussé des fruits frais (agrumes). La finale est allongée, étirée, d’une très belle fraîcheur, bien dessinée, fruitée, finement épicée et finement naphtée, et ponctuée par d’intenses notes salines. Noté 17, même note plaisir


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines