Magazine Cuisine

Des vins blancs de l'appellation Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes Godard 2010 et 2012

Par Daniel Sériot


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Nous avons pu déguster deux millésimes (2010 et 2012) des Charmes Godard (blanc) en appellation Francs-Côte de Bordeaux. Les bouteilles proviennent directement de la propriété. Cette appellation produisait des vins de très bonne notoriété au début du siècle dernier, des vins blancs secs, un peu atypiques dans le concert bordelais, dus à la très forte proportion de Sémillon dans leur assemblage. Dans ces deux millésimes dégustés, l’assemblage est constitué de 85 % de Sémillon, et 15% de Sauvignon. Le sauvignon est cueilli bien mûr pour éviter d’avoir des arômes de bourgeon de cassis (ou de buis). Les vendanges sont manuelles, et les jus, après débourbages, font leur fermentations alcooliques en barriques ( 25% de bois neuf). La fermentation malo-lactique n’est pas recherchée. Les vins sont élevés sur lies (6 à 8 mois) avec des batonnages qui sont régulés par la dégustation.

IMGA9287

J’ai eu l’occasion de pouvoir goûter plusieurs millésimes de ce cru, et 2010 me paraît être le meilleur millésime produit. 2012 dans un style un peu moins dense et concentré ne démérite pas, il est caractérisé par une belle fraîcheur très émoustillante.

Côtes de Francs : Les Charmes Godard 2010 (blanc)

Les Charmes-Godard 2010

La robe est jaune assez clair, avec des reflets de teinte or. Le nez intense et séduisant évoque une belle palette de fruits exotiques (orange, mandarine, fruits de la passion) nuancés de fines épices douces, de notes florales, et une petite note de miel. La bouche est élégante, fraîche dès l’attaque, très veloutée et charnue dans un centre plein mis en exergue par une acidité gustative «  mûre »et des fruits expressifs. La finale est allongée, fraîche, bien dessinée soulignée par des fruits juteux, des notes florales et épicés, ponctuée par des amers de qualité (peaux d’agrumes). Noté 16, note plaisir 16,5

Côtes de Francs : Les Charmes Godard 2012 (blanc)

IMGA9288

La robe offre une teinte jaune pale, l’olfaction est élégante et bien ouverte, avec des arômes de fruits de la passion, d’agrumes (jus et écorce de mandarine), avec des notes de verveine, de gingembre et de menthe fraîche. La bouche est allongée, fuselée, fraîche, finement charnue, bien tenue par une colonne vertébrale acide « mûre » rehaussé de fruits frais et mûrs, qui se prolongentet agrémentent une finale étirée, pure, ciselée rehaussé de notes florales et très légèrement salines. Noté 15,5, note plaisir 16


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines