Magazine Cuisine

Dîner-dégustation entre amateurs: deux grands Chardonnays (2)

Par Daniel Sériot


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Les vins ont été servis à l’aveugle aux convives. Je leur ai demandé leurs impressions et leur évaluation avant de dévoiler le pédigrée du vin qu’ils avaient très souvent trouvé. Les notes (plaisir) ont été d’une grande homogénéité, avec les miennes, au demi-point près. Cette deuxième série a été remarquable avec deux grands vins issus du cépage Chardonnay.

Les vins blancs ont été ouverts vers 16 heures, mis en carafe et conservés dans une cave à 13,5°, puis passés une petite heure au réfrigérateur, pour descendre un peu la température, avant la dégustation

Les chardonnays ont été appréciés sur des ris de veau aux petits lécgumes blancs, parfum de sauge.

IMGA9294


IMGA9307

Bourgogne : Bouchard Père et Fils : Corton Charlemagne 2006

IMGA9309

La robe de teinte jaune pale est brillante. Le nez, séduisant et intense, évoque les fleurs de vigne, la verveine, la poire, avec des notes d’épices orientales et de noisettes. La bouche est pure, très élégante, le vin se développe, avec une puissance naturelle, un corps dense, très charnu, d’une belle douceur tactile, rehaussé des saveurs florales et fruitées nettes et intenses. La finale est longue, fraîche, précise, d’une énergie sereine, savoureuse (fleurs, fruits, fines épices) ponctuée par une salinité salivante. Note potentielle 18/18,5, note plaisir 17,5. A attendre, ou à préparer minutieusement la bouteille.

Côtes du Jura : Ganevat : Les Grands Teppes vieilles vignes 2005


IMGA9308

La robe est dorée, avec des reflets légèrement orangés. L’olfaction est nette et expressive, avec des arômes de sésame grillé, de fruits secs, de noisettes, de fruits exotiques (agrumes dominants), et d’épices. L’attaque est énergique, le vin prend beaucoup d’amplitude, de volume, tout en conservant un élégant toucher de bouche, dans un centre agrémenté de saveurs intenses. La finale est longue, très fraîche, puissante, veloutée, soulignée par des saveurs d’agrumes, d’épices douces, avec des notes grillées, fumées, et de fruits secs, d’une salinité réjouissante en ultime sensation. Note potentielle 18, note plaisir 17,5. A aérer longuement.


IMGA9310


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines