Magazine Cuisine

Le Beaujolais Nouveau Nouveau…

Par Elmarco

On en a entendu des vertes et des pas mures sur le Beaujolais Nouveau et son goût de banane, sa légèreté, ses arômes ceci ou cela, sa qualité,… Mais franchement, ceux qui nous ressassent ces clichés à tour de bras n’ont plus du faire l’effort d’ouvrir une bouteille entre potes pour le plaisir. Notre rôle est de dénicher des bons plans pour le vin et pas de nous fier aux clichés et à priori. Pour faire honneur aux vins du Beaujolais et à ceux qui défendent fièrement les couleurs de cette superbe région viticole, nous avons choisi de vous recommander quelques cuvées dont celles sélectionnées par Miss Vicky Wine. Nous avons eu l’occasion de les déguster en avant-première lors de la première édition du Brussels Wine Market ce weekend et nous savons que ces vins n’ont pas laissé indifférents les palais d’experts tels que Gérard Garroy « A une époque où il est de bon ton de critiquer, voire de dénigrer le Beaujolais Nouveau, il faut une fois encore rappeler que certains d’entre eux sont de très jolis vins. La preuve cet excellent ‘Beaujolais-Villages Nouveau’, Domaine des Hauts Buyon 2013.  Ayant la chance de l’avoir dégusté « en avant-première » sur la date fatidique du 3ème jeudi de Novembre, je peux vous dire que c’est un vrai vin, une bien belle sélection de Miss Vicky Wine ! Loin des ‘primeurs’ sans robe et aux arômes de fruits « divers », nous sommes en présence ici d’un jus de raisin super croquant ! Le nez aussi bien que l’attaque en bouche vous offre les plaisirs de belles grappes de Gamay. Un équilibre parfait se retrouve dans votre verre, avec autant de fruits rouges, de fraîcheur et de fine puissance. C’est terriblement gourmand, loin des Beaujolais primeurs dilués et insipides. On reprend vite un second verre, car le plaisir est bien présent. Vicky offre ici une cuvée de soif et de bonheurs. Merci à cette ambassadrice de charmes, petit bout de femme énergique, qui se bat, voyage et déborde d’idées et de passions pour défendre les bons vins en général et ses sélections en particulier. Bravo ! » et Eric Boschman qui nous parle joliment du Beaujolais Nouveau sur son blog « Est-ce vraiment mauvais le beaujolais nouveau ? Mais bien sur que non ! C’est une évidence toute simple, on est sur le fruit, avec une belle acidité, des tannins à peine perceptibles, rien de plus, rien de moins. Il faut cesser de chercher à parer le beaujolais d’une série de vertus qu’il ne peut posséder, c’est définitivement un produit qui n’a aucune durabilité, c’est un peu une antithèse de tout ce que l’on croit être un pinard. Pas de vieillissement, pas d’évolution, pas de futur, un vin punk en quelque sorte. Mais est-ce pour autant qu’il faille le détester avec tant de véhémence ? Non, la détestation sans raison est une réelle absurdité. Il faut peut-être chercher ailleurs que dans les saveurs les raisons d’un rejet à la mode. En fait, le beaujolais souffre simplement d’un effet de surexposition. C’est un peu le Bruel du pinard, le Céline Dion du Jaja, le Lara Fabian du rouge qui cogne. A force d’en entendre parler, de les voir, de les entendre, d’entendre des générations de jeunes filles prépubères hurler à la seule vue du beau brun ténébreux, ou de la grande québécoise, il y a de quoi s’énerver et dire du mal du prochain tube quoi qu’il arrive, même si on fredonne « je t’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime » en cachette dans la douche« .

Quelques suggestions de Beaujolais Nouveau pour un bon moment entre copains…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elmarco 902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines