Magazine Cuisine

Soirée avant-première au Salon des Vignerons Indépendants

Par Bobosse92
Soirée avant-première au Salon des Vignerons Indépendants Une fois n'est pas coutume, mais en compagnie masculine que j'ai hanté les allées du hall 7 du parc des expositions de la Porte de Versailles. Après un accès compliqué (il serait temps de procéder à quelques ajustements concernant la circulation qui, rappelons-le à nos dirigeants de la capitale, a bien augmenté depuis les années 1970), nous voilà donc devant un choix prolixe de vignerons à découvrir ou à redécouvrir, choix toutefois facilité par l'établissement d'une première short-liste. Première déconvenue, le stand des champagnes Montcuit est désespérément vide ... Nous nous passerons donc de bulles pour entrer dans le vif du sujet.
Domaine Dupasquier à Jongieux (73).
  • une Jacquère 2011 fraîche, minérale sur un registre fin, finalement avec une belle aromatique douce et légèrement poudré. En bouche, un vin de demi-corps, avec une très belle finale. +/++
  • un Chardonnay 2010 assez atypique au nez, sans doute un peu strict, assez corpulent et minéral et une finale très exotique. ++
  • Une Roussette Altesse 2010 avec un nez très "layon" (rôti, fleurs blanches, ...) et une impression de sucres résiduels (ce n'est qu'une impression). La bouche a un toucher et un grain magnifique, corpulent et tendu, presque rond également. Finale très aromatique. +++
  • Un Marestel 2010 sur le même registre, mais avec tout en plus : compléxité, aromaticité, tension, droiture et une finale fraîche et saline très persistante. ++++

Domaine aux Moines à Savennières (49).
  • Un Savennières Roche aux Moines 2011 avec un nez très exotique, fruité à souhait, une pointe de tabac blond et un fond épicé. La bouche est très structurée, minérale à souhait, épicée, avec toujours ce côté Amsterdamer. Finale sur la réglisse bitter (zan), très salivante. Rétro sur le tabac fumé. ++++/+++++
  • Un Savennières Roche aux Moines 2003 bizarre, typé croûte de fromage, un peu acre.
  • Un Savennières Roche aux Moines 1999 entre deux ages, frais, floral et mentholé au nez, presque bonbon menthos. Grosse tension en bouche, fraîche et typée peau d'amandes amères. Magnifique de complexité et de minéralité. Très belle salinité en finale. +++
  • Un Savennières Roche aux Moines 1992 complètement fruits exotiques (ananas), avec un soupçon charbonné. L'amertume du chenin est totalement intégrée à un glycériné élégant. Une pointe aldéhydique apporte un supplément de complexité, d'acidité ménagée et de fraîcheur. Fond de verre sur le caillou et le tabac. +++/++++
  • Et là, c'est le drame ! A la question de Tessa : "Les Nonnes maintenant ?", réponse de mon ami FRGO : "Non, Mc Cartney !" (François G., 20h37)
Domaine Sigaut à Chambolle-Musigny (21).
  • Chambolle Musigny village 2011 : un nez qui pète la cerise et le kirsch. Joli crémeux des tannins en bouche, avec une fine acidité finale.Un vin de demi-corps très élégant. ++
  • Chambolle-Musigny, premier cru les Sentiers 2011 : un nez très intense, toujours fruité, mais avec un supplément de profondeur et un soupçon d'élevage. Un peu moka. Belle maturité en bouche, avec une structure tannique en dentelle, en parfait équilibre avec l'acidité du pinot. +++/++++
  • Morey Saint Denis, premier cru les Charrières 2010 : nez fruité toujours mais plus retenu et plus terrien. Légère épice forte et cassis bien mur. La bouche est en accord avec le nez, mais ça manque un peu d'élégance à mon gout. +/++
Château des Fenals à Fitou (11).
  • Vin de France, Muscat pétillant "Si Bulles" : très exotique au nez, sur le muscat et la pêche de vigne. Bouche tendre et sèche, sur un équilibre assez aromatique. Un peu court. +/++
  • Vin de France, Muscat "C'est si bon !" : nez muscaté un peu sur la réserve. Sensation d'amertume. La bouche est identique, un peu courte, manquant de volume et de profondeur. +
  • Fitou 2011 : un gros bouquet de fruits rouges et noirs. La bouche est solide, fruitée, mais avec un déficit de complexité. Un peu raide et granuleuse en finale. +
  • Fitou 2012 : Plus de maturité, d'aromaticité et de profondeur sur un vin d'équilibre similaire. La bouche, encore serrée, montre de beaux tannins suaves. ++/+++
  • Fitou, cuvée Agathe 2012 : superbe nez sur le café, les fruits noirs et une grosse maturité, mais respectant le fruit. Un vin évidemment très jeune, avec une belle acidité finale. +++
  • Vin de France, "D'où ?" (récolte 2012) : Je passe, trop pêche abricot sucré à mon goût. Manque cruel d'acidité.
  • Muscat de Noël 2013 : structure liquoreuse assez marquée, avec un très léger perlant et une salinité fraîche. Un côté un peu rôti en sus. ++/+++
  • Muscat de Rivesaltes 2012 : belle structure liquoreuse avec toutefois un manque d'acidité. +/++
  • Vin de France "Promenade" : un nez fermé mais un peu typé Rasteau. Fumé et boisé. Bouche douce-amère, de demi-corps, avec des tannins fondus. ++
  • Nouvelle citation de mon compère : "C'est presque de la violette, mais pas de la violette" (François G., 21h38)
  • Muscat 2011 : trop liquoreux pour moi, avec une grosse viscosité en bouche. +
Mas del Périé à Trespoux-Rassiels (46).
Des cuvées parcellaires à base de Malbec exclusivement. Une très belle surprise que ce domaine dont le vigneron est éminemment sympathique et disponible.
  • Cahors, les Escures 2012 : y'a du vin, bien fait, avec un gros fruité mur, un peu animal au nez. Bouche carrée, construite sur un fruité profond. Peut-être un peu court ? +
  • Cahors, La Roque 2012 : une impression de fraîcheur intense derrière une grosse structure au nez. Belle granulosité en bouche, de la mâche mais également de la fraîcheur en finale. Tannins crémeux. +++
  • Cahors, les Acacias 2011 : Grande finesse sur un fruité dense. Le vin apparaît plus fin et plus frais, mais avec toujours une charge tannique abondante. Très belle aromatique, presque sur le fruit gouleyant, en finale. ++++/+++++
  • Cahors, la Pièce 2011 : une cuvée haut de gamme marquée par un nez quasi immédiat et aromatique. Sur les fruits noirs. Par contre, la bouche est énorme, carrée, impressionnante, avec une grosse mâche. Finale sur une acidité fine. Grand garde obligatoire. +++/++++ aujourd'hui, sans doute +++++ demain.
  • Somnam'Bulles : un nez de blanc, une bouche de rosé, pas mon style !
  • Tannat, Vin doux naturel Passerillé : un nez qui m'évoque le Maydie et le Banyuls, sur les fruits rouges, sensation demi-sec. La bouche est un peu raide à mon goût, avec des tannins énormes et un peu dissociés. Un peu too much pour mon palais de pinoteur. ++
Fin de la visite vers 22h30, avec quelques confirmations et une révélation. La suite samedi prochain sans doute. Bruno

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines