Magazine Cuisine

Salon des Vignerons Indépendants : épisode 2

Par Bobosse92
Salon des Vignerons Indépendants : épisode 2 Deuxième visite au SVI en ce samedi matin. Même lieu mais ambiance totalement différente : la foule, la température élevée ... pour des conditions de dégustation sans doute moins optimales que mercredi dernier. Malgré tout, quelques beaux instants partagés avec les vignerons. Domaine Jo Landron à La Haye Fouassière (44). La confirmation de la haute tenue de toute la gamme de Jo Landron.
  • Muscadet, cuvée domaine 2011 : un nez frais et citronné. La bouche est vive, sur une belle tendresse de construction. Finale saline, assez serrée et très longue. Belle entrée de gamme. ++
  • Muscadet, les Houx 2011 (ex Hermine d'Or) : un vin qui possède plus de sève que le précédent, plus corsé et plus rond sur un équilibre de base similaire. +/++
  • Muscadet, Fief du Breil 2011 : fraîcheur et sérieux au nez. La bouche est bien tendue, assez gourmande, fine, avec une pointe saline. Très longue, sur un équilibre de fine minéralité. Fond de verre sur la poudre de silex. ++/+++
  • Muscadet, Fief du Breil 2010 : la claque de la gamme. Au nez, c'est gras, mur, profond et complexe. La bouche est raccord, structurée, grasse, avec un léger visqueux très salivant. Magnifique finale sur la pierre à fusil, et un complexe gras / amer de toute beauté (peau d'amandes, noisette). ++++
  • Muscadet, Haute tradition 2010 : un nez plus atypique, floral et exotique,un peu poudré. La bouche est en retrait par rapport au vin précédent, mais la succession est difficile. Finale plus grasse et glycérinée, avec une touche d'élevage encore perceptible. +++
  • Muscadet, Haute Tradition 2005 : un nez gras et suave, avec une pointe semi-oxydative (un vin ouvert la veille). La bouche est tiraillée (complexe) entre gras et oxydatif, sur la poudre de quartz. Léger réglissé sur une finale longue et fine. +++/++++
Domaine Marc Deschamps à Pouilly sur Loire (58).
  • Pouilly sur Loire 2012 : un vin très "aligoté" dans sa construction, avec un supplément d'onctuosité (vanille poudrée). Belle tendresse en bouche. Simple et bien fait, un vin de copains. ++
Domaine du Joncier (Marine Roussel) à Lirac (30). Des vins structurés et tanniques, qui ne sacrifie rien à la finesse et à la qualité. L'occasion également de revoir avec plaisir l'un de nos comparses de feu-LPV Amiens. Charles, si tu remonte un cercle, un charter depuis Paris est toujours possible !
  • Vin de France, le Blanc 2009 : un nez exotique, doux-amer, sur des notes de noix et de curry. Très beaux amers. La bouche est intense, corpulente, épicée, ronde / aromatique. Finale grasse, complexe sur des amers fins, les épices et une belle salinité. +++/++++
  • Lirac, le Gourmand 2011 : un vin tout en gourmandise, sur les fruits rouges, de demi-corps sérieux. Tannins qui ont du caractère, réglissés et gras / onctueux. Fraîcheur poivrée en finale. ++/+++
  • Lirac, le Classique 2009 : une grosse matière en bouche plutôt sphérique. Joli grain de tannins et belle amertume en finale. +++
  • Lirac, le Classique 2011 (magnum) : un nez très floral typé syrah, violette et épices douces. Acidité fine et fruits intenses. La bouche est très structurée, aujourd'hui pas encore totalement en place mais très prometteuse. Aromaticité intéressante malgré un léger manque d'acidité en milieu de bouche. ++/+++ aujourd'hui, +++/++++ demain.
  • Lirac, les Muses 2010 : un fruité animal, sur les fruits noirs. Une bouche marquée par une belle acidité, juste. Epicé à souhait. Excellent mourvèdre. ++++
Château Sainte-Anne à Sainte-Anne d'Evenos (83). Une relative déception pour ce domaine qu'on m'avait recommandé (mais j'avoue mon manque de repère sur ce type de vins).
  • Côte de Provence 2009 :un joli fruité au nez, avec une pointe d'amertume. La bouche est simple, monolithique, bien faite. +
  • Bandol, 2011 : fruité mûr au nez, bouche structurée, fraîche, avec toujours cette amertume. Tannins toutefois anguleux. Finale onctueuse et épicée. ++/+++
  • Bandol, cuvée Collection 2006 : plus de rondeur et d'élégance, mais des tannins un peu rèches. Demi-corps frais, mais un sentiment de manque de quelque chose ... ++
Château de Bois Brinçon à Blaison-Gohier (49). Une belle gamme d'ensemble, spécialement pour des rouges concentrés et intenses, mais de fort belle facture.
  • Anjou blanc, Terre de Grès 2011 : Finesse et floralité au nez (chèvrefeuille). Vive tension en attaque de bouche, mais bien équilibrée par un gras élégant. Très long et très frais. ++/+++
  • Vin de Table, rouge Garance (récolte 2012) : le cépage pineau d'aunis donne un vin très aromatique et épicé, onctueux avec une impression (fausse) de sucres résiduels et des notes flores assez intenses (violette). Bouche de demi-corps, manquant toutefois un peu de profondeur. +/++
  • Vin de Table, Grolleau 80 (récolte 2010) : un joli fruité un peu poudré au nez. Bouche de demi-corps avec une impression tannique mesurée. Aromatique fraîche et florale. ++
  • Anjou rouge, la Seigneurie 2010 : nez assez animal, complexe, mêlant des notes de fruits noirs, de poivron mur et de fourrure. La bouche possède des tannins qui ont du grain (soyeux), granulosité / côté terrien qui se retrouve en finale. Très jeune aujourd'hui. +++
  • Anjou villages rouge, Clos des Cosses 2010 : un vin plus concentré et plus viril. Les tannins sont ici très veloutés, presque lactés. Bel équilibre entre acidité, amertume et fruité, pour un longue garde. C'est déjà très beau. +++/++++
  • Anjou rouge, Clos Bertin 2011 : grosse maturité du raisin, minéralité fine du terroir et magnifique tension en bouche. Tannins déjà agréablement poudrés. Sera sans doute un grand vin dans quelques années. +++/++++
  • Coteaux de l'Aubance, la Morinière 2011 : un nez sur l'ananas, les agrumes confits et la mangue. En bouche, on remarque un équilibre entre les sucres (légers) et l'acidité. Structure toutefois de demi-corps (moelleux plus que liquoreux), mais il est difficile de passer après la structure des rouges. +/++ (à revoir ?).
  • Coteaux du Layon Faye, les Varennes 2011 : légère amertume noble au nez, légèrement miellé. Une touche carbonifère. Un vin assez concentré en bouche, mais qui sait rester frais. ++
  • Côteaux du Layon Faye, Clos des Savarières 2010: un nez semi-oxydatif, révélant des notes de curry et de noix. Une pointe de botrytis. Un vin dense, très séveux, sur une aromatique développée. Très longue persistance en finale. +++
  • SGN 2003 : encore un degré supplémentaire dans la densité, le volume et la complexité. Un semi-oxydatif perlant et très minéral, une bouche sphérique, mais tendue et complexe, une très belle liqueur douce en finale. ++++
Voilà, ma seconde visite s'achève, sans achats ! Un grand merci à Tessa Laroche qui a joué le rôle de "vestiaire" et RDV pour de prochaines aventures très prochainement. Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1436 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines