Magazine Cuisine

VASSILOPITA : La politiki

Par Maryathenes

 

Certains ingrédients parfois nécessaires dans une recette grecque ne sont pas toujours faciles à se procurer et en rédigeant les listes d'ingrédients, l'idée de vous donner la possibilité d'avoir accès à ces produits s'est bien souvent imposée à moi. C'est ce que j'ai réussi à faire en mettant à votre disposition épices (mahlepi, mastiha...), plantes aromatiques (origan, menthe verte...), infusions (tisane de montagne...)... pour commencer.

 

Et puis, la Grèce regorge de plus ou moins grands producteurs, dont les produits de grande qualité mettent en valeur les richesses du terroir grec et l'envie de les partager avec vous se fait ressentir avec passion à chaque nouvelle dégustation. C'est ce que j'espère réussir à faire dans un avenir proche...

 

Nostimiam vous ouvre donc ses portes  !

 

Du grec "nostimo" et du français "miam", tous deux exprimant le plaisir gourmand, Nostimiam est un espace, qui je l'espère, parviendra à vous apporter les petites choses en plus pour réaliser ces recettes que vous aimez et vous donner accès à une découverte gourmande de produits du terroir grecs au fil du temps !

 

 

 

Je vous remercie tous de votre fidélité et j'espère que vous me suivrez dans cette nouvelle aventure aussi chaleureusement que vous l'avez fait au cours de ces 5 dernières années et 250 recettes grecques !

 

Je vous souhaite à tous ainsi qu'à Nostimiam,

une très belle année 2014,

gourmande et épicée !

 

 

******* * *******

 

 

La vassilopita est une tradition dans les foyers grecs pour le passage au nouvel an.


Vassilopita vient de “pita”, ici un gâteau, et de “Vassilis” ou Basile, en l’honneur de Saint Basile, évêque du quatrième siècle en Cappadoce (région historique d'Asie Mineure située dans l'actuelle Turquie) connu pour sa générosité.

Saint Basile aurait aidé les plus nécessiteux en dissimulant des pièces d’or dans des pains.

C’est d’ailleurs encore en son souvenir que les enfants grecs reçoivent leurs cadeaux de Noël portés par le Saint, le 31 décembre au soir, veille de la Saint Basile, dans la tradition orthodoxe.

 

Il existe de nombreuses recettes de vassilopita et les traditions varient de région en région.

Mais dans chacune des “vassilopita” se dissimule une pièce, emballée dans un peu de papier argent, annonçant bon augure pour l’année à venir à la personne qui la trouve dans sa part de pita.


En fonction de la région, la vassilopita peut être sucrée ou salée, gâteau ou pain, brioche ou tourte…
La traditionnelle vassilopita à Athènes serait plutôt la vassilopita “politiki”, de Constantinople, peut-être la plus fidèle à la recette séculaire, gardée et ramenée par le peuple grec réfugié de l’actuelle Turquie en 1922.
Il s’agit d’une pâte briochée, parfumée aux zestes d’orange et aux épices très particulières, le mahlepi et la mastiha, que l’on retrouve dans le “tsoureki”, brioche des Pâques orthodoxes.

 

POLIKI VASSILOPITA

 

 

Ingrédients :
Pour 1 moule de 24 cm de diamètre (un moule à charnières est recommandé)

500 g de farine 125 ml de lait légèrement tiède 25 g de levure fraîche 125 g de sucre 100 g de beurre fondu 1 sachet d'épices mélangées "politiki vassilopita" le zeste d'une orange 100 ml de jus d'orange pressée 1 pincée de sel 2 oeufs   un peu de lait quelques amandes effilées   du sucre glace pour servir

Préparation :

Mélange 1 : délayer la levure dans le lait. Prélever une cuillère à soupe du sucre et 50 g de la farine et les y ajouter. Mélanger et laisser gonfler dans un four à 50 degrés.
Mélange 2 : battre le beurre fondu avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Y ajouter le jus d'orange, le zeste et le sachet d'épices mélangées "politiki vassilopita" en continuant de battre.
Mettre la farine dans un grand récipient ou dans le bol d'un robot ménager, puis y faire un puits. Y verser le mélange 1, puis le mélange 2. Ajouter le sel. 
Pétrir à la main ou dans le robot ménager en mettant les crochets à pétrir. Incorporer les oeufs l'un après l'autre et pétrir une dizaine de minutes. Ajouter de la farine si nécessaire pour obtenir une pâte qui ne colle pas.
Couvrir la pâte et la mettre dans le four à 50 degrés jusqu'à ce qu'elle double de volume. Beurrer un moule.
Dégazer la pâte et en faire une boule. Y placer une pièce emballée dans du papier aluminium. Placer la pâte dans le moule et l'aplatir.
Remettre au four à 50 degrés jusqu'à ce qu'elle gonfle à nouveau. La sortir et la badigeonner de lait. Saupoudrer de quelques amandes effilées.
Enfourner pour 20 à 30 minutes à 175 degrés.

 

En Grèce, on la coupe le soir du réveillon du 31 décembre, juste après le passage à la nouvelle année et tout au long du mois de janvier.
La “politiki vassilopita” est cependant idéale pour accompagner un café ou un chocolat chaud au petit déjeuner à n’importe quel moment de l’année.


Peu sucrée, elle se mariera très bien d’une bonne confiture ou autre pâte à tartiner au goûter…

 

 

 

 

Référencement sur Recettes de Cuisine : pain, brioche, gouter, petit dejeuner, epices, mahlepi, mastiha


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maryathenes 1666 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine