Magazine Cuisine

Dernières bouteilles de l'année 2013

Par Bobosse92
Pour un réveillon tranquille à la maison, en famille, nous avons sorti peu de bouteilles, mais quelles bouteilles !
Dernières bouteilles de l'année 2013 Mise en bouche avec un Champagne, Grande Année, Krug : un Champagne très vineux, une pointe oxydative, un fond minéral crayeux, presque sur la coquille d’huître et une suavité extrême. C'est opulent, acide-traçant et frais en finale. Très Bien Avec une entrée constituée par un plat de charcuterie de gibiers, un Pouilly-Fuissé, la Maréchaude 2007, domaine Delorme : un premier nez sur la réduction, qui laisse ensuite apparaître une sensation minérale forte, sur la craie et le silex (pierre à feu). La bouche est extrêmement complexe et associe des notes complémentaires, entre une vive acidité de structure, une rondeur méridionale délicate et une minéralité siliceuse. Finale magnifique sur des amers qui m'évoquent le zan, à la fois opulente, grasse, ronde et tendue (allongée par l'acidité de structure bien présente). Excellent ++ Avec une cuisse de sanglier marinée, un Chambertin Grand Cru, 2004, domaine Rossignol-Trapet : le roi Chambertin est bien là. Au-delà d'une robe plutôt claire et peu intense, le nez est complexe, entre fruits noirs, cassis, réglissé et fumé. La bouche n'est pas (apparemment) imposante, mais impose sa présence gibracoise. Force tellurique mesurée, fruité évanescent, complété par des notes secondaires, l'ensemble étant porté par une acidité de bon aloi. Très long et salivant. Excellent Clap de fin, place maintenant à 2014. Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines