Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive droite du millésime 2011 (2)

Par Daniel Sériot

Bien que la dégustation ait été baptisée «  vins rouges de la rive droite du millésime 2011 » j’avais précisé aux participants de se focaliser sur des vins des Côtes de Bordeaux d’une façon générale. Les prix élevés des meilleurs vins des appellations Pomerol et Saint Emilion (Premiers Grands Crus Classés) sont devenus dissuasifs pour une grande majorité d’amateurs de vins bordelais, il m’a paru intéressant de montrer que l’on pouvait boire de très bons vins voire excellents, à des prix abordables, en recherchant des vins issus d’autres appellations que celle de Saint Emilion ou Pomerol. Connaissant le caractère facétieux de certains compagnons de dégustation, je me doutais néanmoins que certains n’hésiteraient pas à placer dans cette série de 18 bouteilles quelques crus de plus grande notoriété, comme vous pourrez le constater à la lecture des commentaires.

IMGA9950

IMGA9955

5) Castillon-Côtes de Bordeaux : Château d’Aiguilhe 2011

IMGA9983

Des parfums de café et de moka dominent des arômes de cerises et de cassis à l’agitation. La bouche, veloutée en attaque, est sérieusement construite sur une trame tannique un peu ferme dans un centre assez charnu et fruité. La finale est plus tannique, fraîche, d’une bonne allonge, fruitée, épicée, avec des notes d’élevage. Noté 15, moyenne du groupe 15,06

6) Saint Emilion : Tour Grand Faurie 2011

Fruits rouges et fleurs séchées soulignent une olfaction nette et ouverte. La construction est allongée, avec des tannins mûrs tramés dans un corps fuselé, assez charnu, et fruité. La finale est fraîche, étirée, d’une bonne persistance aromatique (fruits et fleurs) avec une pointe d’amertume et de sécheresse due à un élevage pas encore fondu. Noté 15, moyenne du groupe 15,31

7) Saint Emilion : Berliquet 2011

IMGA9999

Le nez élégant et ouvert évoque les cerises mûres et la pivoine. L’attaque est élégante, avec des tannins fins enrobés par une chair délicate, le milieu de bouche d’un bon maintien est agrémenté de fruits expressifs. La finale est assez appuyée, allongée, avec des tannins plus fermes, fraîche, fruitée et florale, ponctuée par de très légères notes d’amertume. Noté 15, moyenne du groupe 15,81

IMGA0001

8) Lussac-Saint Emilion : Château de Lussac 2011

Fruits mûrs, épices douces et réglisse à l’olfaction. La bouche, avec des tannins habillés par une chair de bon aloi, offre un agréable velouté de texture dans un corps fuselé, rehaussé de fruits expressifs. La finale est un peu plus tannique (sensation crayeuse), d’une bonne allonge, fraîche, bien mise en valeur par des fruits gourmands finement épicés et réglissés. Note plaisir 15,50, moyenne du groupe 15,43


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines