Magazine Cuisine

Des vins en fêtes (3)

Par Daniel Sériot

Le millésime 1999 à Bordeaux, ne restera pas dans les mémoires, comme un des plus réussis, avec notamment un orage de grêle qui a affecté le secteur ouest de Saint Emilion , à quelques jours du début des vendanges. J’ai servi, côte à côte, à l’aveugle pour les dégustateurs présents, deux vins considérés parmi les meilleurs de Saint Emilion dans ce millésime.

Saint Emilion : Monbousquet  1999

La robe est foncée, sans signe ostentatoire d’évolution, le nez est assez élégant malgré des arômes dus à l’élevage encore présent, qui font masquent un peu des fruits noirs mûrs, des épices variées et une touche de violette, la bouche est assez riche, avec des tannins parfaitement enrobés, un milieu de bouche sans faille, mais à la dimension du millésime, la finale est parfumée, d’une bonne persistance, fraîche, mais avec des notes d’élevage Noté 16,5

Saint Emilion : la Mondotte  1999

La robe est profonde, sans trace d’évolution, de couleur pourpre à rubis, le nez est intense et séduisant, avec des arômes de truffes noires, de cerises, de mûres sauvages, le tout finement épicés, et des notes d’élevage nettement en retrait, l’attaque est juteuse, avec des tannins serrés et très veloutés, et une grande pureté de fruits, beaucoup de chair et d’ allant dans un milieu de bouche dense pour le millésime( et même un peu plus), la très belle acidité étire une finale persistante,bien dessinée ; riche en fruits variés, truffée, avec une petite note saline signant le terroir . Le terroir fait ici la différence avec Monbousquet, dans la qualité du vin !!! Noté : 17,5+

JP078


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines