Magazine Cuisine

Repas avec Juver

Par Daniel Sériot

Juver, un sommelier péruvien que bon nombre de "facebookiens" connaissent bien vient nous rendre visite. Il apprécie les commentaires de Daniel et aime suivre ses conseils.

Je choisis de faire un menu simple, mais en revanche nous considérons que nous pouvons être très éclectiques dans les vins offerts, et ne pas nous cantonner seulement à la région de Bordeaux.

Ce qui a été apprécié de Juver qui n'avait jamais goûté de Riesling d'Alsace.

Pour les mises en bouche : carpaccio de cèpes, croustillant de saumon fumé au raifort, et rouleau de jambon au roquefort

P1000995

En entrée, une couronne de poissons aux pistaches

Le plat principal est une canette cuite à basse température, quelques navets confits et des figues rôties à la cannelle

Fromage de brebis

Trilogie de pommes : en tatin, en sabayon, et en sorbet avec de la verveine.

Avant de débuter le dîner, nous avons dégusté un vin péruvien apporté par Juver, le vin n’a pas été mis en carafe, je l’ai regoûté le lendemain ( date du commentaire)

P1000996

Pérou : Valle del Sol : Intipalka N° 1 : millésime 2009

P1010021

Cabernet Sauvignon 45%, Tannat 45%, Syrah 10%

La robe est profonde presque saturée de couleur sanguine sur le bord du disque, avec un début d’évolution (teinte brune). L’olfaction est ouverte et expressive avec des arômes de fruits noirs très mûrs à cuits, d’épices variés, d’herbes aromatiques, d’élevage assez marqué, avec des notes fumées et de mine de crayon. La bouche est concentrée, puissante, large, assez veloutée dans sa première partie, agrémentée de fruits épicés et de saveurs d’élevage. La finale est épaisse, un peu lourde, un peu astringente, rehaussée de fruits un peu cuits et d’épices, avec une acidité gustative basse. Noté 12, même note plaisir

Alsace : Domaine de l’Agapé : Riesling : Rosacker 2010

P1010020

La robe de couleur jaune pâle est brillante, le nez élégant et intense évoque le citron , l’orange, les épices orientales, avec des notes fumées ( pierre frottée), de léger naphte et de graphite. La bouche est riche, ample, dense, très charnue presque grasse, bien dotée en agrumes expressifs, avec une fraîcheur sous-jacente de bon aloi. La finale est opulente, très pleine, d’une agréable douceur tactile, d’une bonne allonge, avec une fraîcheur suffisante pour harmoniser le vin, elle est soulignée par les saveurs décelées à l’olfaction et ponctuée de notes salines. Noté 16,5, note plaisir 16

P1010019

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines