Magazine Cuisine

Repas chez Gaétan, Mises en bouche et vins préprandiaux : Un Prosecco d'Italie et Gosset, Blanc de Blanc

Par Daniel Sériot

Ce sont d'agrébles mises en bouche qui nous sont offertes pour ouvrir le repas et les discussions. Cette invitation chez notre ami Gaëtan est aussi l'occasion de faire connaissance avec d'autres amateurs de vins, et de découvrir les talents de cuisinier de notre hôte.

Parmi les mises en bouche, nous apprécions une crème de roquefort aux fruits secs et jambon de parme, un cake au chou-fleur et coulis de tomate. Ces accompagnements sont excellents, et permettent d'apprécier le Prosecco d'abord, puis le Champagne. 

Les vins sont dégustés à l’aveugle au cours d’un repas, et n’ont pas été goûtés pour eux-mêmes.

P1010195

Italie : Prosecco, Domaine Gregoletto Monte Corbino

P1010188

La robe de couleur jaune pâle est traversée par un cordon de bulles fines. Le nez est ouvert et assez simple avec des arômes de poires, de pommes, avec des notes florales. La bouche est souple, suave, légère, tenue par l’effervescence, assez fruitée. La finale de longueur normale est lascive, un peu molle (du à une présence soutenue de sucres résiduels) fruitée et florale. A réserver aux amateurs de ce type de vin.

P1010187

Champagne : Gosset : Brut : Grand Blanc de Blancs

P1010186

La robe offre une teinte or clair, avec un cordon de bulles fines et actives. Le bouquet,  séduisant et bien ouvert évoque les fruits blancs, l’orange, les fleurs blanches, avec des notes d’amande et de légères noisettes. L’attaque associe tonicité et velouté de texture, le vin se développe avec vinosité dans un centre corsé, agrémenté de fruits expressif. La finale est allongée, fraîche,  dynamique, soutenue, agrémentée par des élégantes saveurs décelées à l’olfaction, et ponctuée de notes salines. Note plaisir 16,5

Languedoc : Mas Bruguière : Les Mûriers 2013

La robe de couleur or vif est brillante, le nez est intense et net, avec des arômes de pêches, de citrons bien mûrs, de fenouil, d’anis, et des notes florales (dont une étonnante violette !). L’attaque est très charnue presque grasse, le vin prend de l’amplitude et de la rondeur dans un milieu de bouche, rehaussé de fruits d’une bonne intensité. La fraîcheur sous jacente dynamise le vin dans une finale étirée, harmonieuse, soulignée par des saveurs persistantes de fruits variés, de légères épices et d’herbes aromatiques, avec des notes salines. Note plaisir 16

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines