Magazine Cuisine

Repas chez Gaétan : Bourgogne (rouge) et Bordeaux ( rive gauche)

Par Daniel Sériot

Le plat suivant est une blanquette de veau, qui se présente très conforme à la recette traditionnelle; on sent le mijotage long et minutieux. Nous nous régalons!

Gaetan offre à l'aveugle avant de passer au plat et aux vins rouges qui l'accompagnent La Voûte 2012. Il est croquant de fruits; la description peut se lire ici

P1010189

Les vins sont servis à l’aveugle, après mise en carafe ( sauf pour le vin de Bourgogne, en ce qui me concerne) et dégustés lors du repas

Bourgogne : Dupont-Tisserandot : Gevrey- Chambertin : Les Cazetiers 2006

La robe est assez soutenue de couleur rubis. Le bouquet est élégant et intense, avec des arômes de cerises, de framboises, de délicates épices douces, de notes florales ( roses et pivoines) et de légère réglisse. L’attaque est soyeuse, les tannins racés et mûrs sont enrobés par une chair délicieuse, le centre est très finement texturé dans un corps fuselé plein et dense, rehaussé d’intenses fruits purs. La finale est longue, précise, parfaitement tenue par des tannins d’une délicate douceur tactile, harmonieuse, soulignée par les persistantes saveurs décelées à l’olfaction. Note plaisir 17,5

P1010190

Bordeaux : Saint Estèphe : Les Ormes de Pez 1990

La robe est assez profonde, de couleur pourpre, très légèrement évoluée au bord du disque, le nez est bien ouvert avec des arômes de cassis, de violettes, d’épices douces, et de nettes notes végétales ( poivrons plus verts que rouges). La bouche est souple en attaque, le milieu de bouche est structuré avec énergie par des tannins granuleux pas complètement mûrs, agrémenté de fruits à l’expression modérée. La finale est tannique, austère, d’une bonne fraîcheur, avec des sensations amères et végétales qui estompent les fruits. Peu de plaisir avec ce vin.

P1010182

Bordeaux : Margaux : Palmer 1996

La robe est assez profonde de couleur grenat ; l’olfaction nette et d’une bonne intensité évoque le cassis nuancé d’épices légères, de violettes, de rose, et léger tabac, avec des notes végétales (léger poivron). L’attaque est très veloutée, les tannins fins se trament dans un corps fusiforme, très bien construit, délicatement charnu et fruité. La finale est élancée, allongée, bien dessinée, fraîche, bien tenue par des tannins finement texturés et polis, persistante (fruits, fleurs et légères épices) , mais elle est ponctuée par des notes végétales nettes et de légers amers qui limitent le plaisir. Note plaisir 15,5

P1010193

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines