Magazine Cuisine

J'hermitage, tu hermitages, il her.... De l'Enfant Jésus 2002 aux Bessards 2001

Par Daniel Sériot

Les Vignes de l'Enfant Jésus a accompagné la gigue et le Cornas, la potée. Les Bessards ont été servis sur les fromages, qui étaient en grand nombre, favorisant les choix et les alliances que nous voulions faire.

Les deux premiers vins ont été retrouvés, en avançant progressivement vers des certitudes qui nous étaient accordées. En revanche Les Bessards ont été placés à Bordeaux. Il a fallu beaucoup de temps pour admettre que nous étions face à un Hermitage, et cette confusion a cela d'instructif que pendant longtemps, les vins de Bordeaux dits hermitagés, au XIXème siécle, étaient ceux dans lesquels était ajouté un certain pourcentage d'Hermitage pour donner plus de couleur et de vivacité.

Pour plus d'informations, lire ICI

P1010602

P1010603

Bourgogne : Bouchard Père et fils : Beaune Grèves : Vignes de l’Enfant Jésus 2002

La robe est assez soutenue, avec des reflets de couleur pourpre. Le bouquet est séduisant et intense, avec des arômes de cerises mûres nuancées d’une touche de cassis, d’épices douces, avec des notes de roses fanées. La bouche est charnue, les tannins fins et racés se trament dans un corps dense, plein, fuselé rehaussés de fruits purs et expressifs. La finale est longue, soutenue, fraîche, soyeuse, harmonieuse et très persistante (fruits, épices et fleurs). Noté 17, note plaisir 16,5. A attendre pour davantage de complexité.

 

P1010605

Cornas : Vincent Paris : Granite 60 : 2007

La robe est profonde, de teinte violine, sans signe d’évolution. L’olfaction, nette et très expressive, évoque le cassis, la mûre, la boite à épices (dont le poivre) avec des notes de lard fumé. La bouche est sérieusement construite, corsée, avec des tannins serrés et mûrs  enrobés par une chair bien formée et veloutée ; elle est bien mise en valeur par d’intenses fruits épicés. La finale est allongée, dynamique, d’une agréable fraîcheur, très persistante (fruits, poivre raffiné, notes fumées). Noté17, note plaisir 16,5. Un vin d’une belle jeunesse.

Hermitage Delas : Les Bessards 2001

P1010607

La robe est assez profonde, de couleur sanguine, très légèrement évoluée au bord du verre. Le nez est ouvert et net, avec des arômes de cassis, d’épices variées, d’humus, et des notes de léger goudron, et d’herbes aromatiques. . La bouche est tonique, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense et d’une bonne concentration, rehaussé de fruits épicés expressifs. La finale est allongée, soutenue, d’une belle fraîcheur qui se marrie harmonieusement avec les autres composants du vin, très persistante grâce aux intenses saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17, même note plaisir

P1010608

Posté par Daniel S à 00:02 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines