Magazine Cuisine

Dégustation, à l'aveugle, de vins de la Côte de Beaune : blancs Premier Crus (1)

Par Daniel Sériot

La séance de notre club de dégustation (samedi dernier) était consacrée aux vins blancs de la Côte de Beaune (Premiers Crus), avec néanmoins quelques «villages». les vins ont été collectés et préparés par Isabelle qui goûte mais n'évalue pas les vins. Ils ont été mis en carafe une à deux heures avant la dégustation, puis redégustés en fin de séance, avant que les évaluations des dégustateurs aient été données, traitées, et les noms des vins dévoilés. Les notes doivent être considérées comme des notes « plaisir » qui correspondent aux qualités des vins perçues à ce moment précis. Elles n'ont pas vocation à porter un jugement sur l'avenir du vin, et son futur potentiel, ce qui n'aurait de sens que si la connaissance parfaite des propriétés pouvait être appréhendée par les dégustateurs (verticale d'un vin connu et souvent dégusté, par exemple).

P1010897

Mâcon Verzé : Nicolas Maillet 2010 : pirate

P1010894

La robe est légèrement dorée. Le nez est net et expressif, avec des arômes de poires, d'agrumes, de légère épices (cumbawa) et des notes florales. La bouche est charnue, rehaussée de fruits bien mûrs, riche, ample, et bien centrée. La finale est soutenue, allongée, d'une bonne fraîcheur malgré la richesse du vin soulignée par des agrumes dominants, des notes épicées et florales. Noté 15, moyenne du groupe 14,19

Auxey-Duresses : Jean-Marc Vincent : Les Hautés 2010

P1010895

La robe offre une teinte or soutenue. L'olfaction est masqué par une réduction soufrée qui étouffe la palette aromatique ( fruits très discrets en arrière plan). La bouche affectée par cette réduction laisse entrevoir un vin assez riche, même assez puissant, plutôt frais. La finale marquée par des saveurs grillées est allongée, tendue, avec de légers amers. Noté 12 , moyenne du groupe 14, 05

Puligny-Montrachet : François Carillon : Les Champs Gain : Premier Cru 2009

P1010896

La robe est légèrement dorée. Le nez fermé est marqué par des arômes grillés, de soufre, d'élevage assez soutenu, qui laisse à peine entrevoir des fruits difficiles à définir, et des notes épicés. La bouche est pleine, charnue, les fruits perçus sont bien mûrs . La finale est longue, riche, assez puissante, avec toujours cette sensation soufrée qui en l'état limite sérieusement le plaisir. Noté 12, moyenne du groupe 13,12


P1010884

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines