Magazine Cuisine

Primeurs 2014 : appellation Pauillac (fin)

Par Daniel Sériot

Les vins ont été dégustés mardi 31 mars au château Lynch-Moussas en tout début de matinée, et se sont bien goûtés malgré les pressions atmosphériques plutôt basses. Nous n'avons pas eu d'informations détaillées concernant les assemblages, cependant le pourcentage de Cabernets Sauvignons mûrs nous a semblé être important dans les vins les plus structurés. Globalement nous avons observé une bonne cohérence dans cette appellation, avec des expressions de fruits mûrs intenses, des tannins mûrs et enrobés, des finales harmonieuses et fraîches, soulignées de fruits séduisants. L'élevage apportera probablement un peu plus d'étoffe à certains vins qui nous ont paru plus tendres.

P1020014

Pichon Comtesse n' a pas présenté son vin à la dégustation de l'UGC, il fallait se rendre à la propriété pour le goûter, ce qui ne nous fut pas possible, dans le temps imparti.

P1020010

Les robes sont profondes de couleur sanguine à violine

Haut-Bages Libéral

Le nez est fruité, frais, avec des notes de café léger. La bouche est souple en attaque, centrée dans un corps fuselé, fruité avec des tannins élégants. La finale est fraîche, fruitée, d'une bonne allonge, élancée, et les tannins sont un rien plus fermes. Noté 89-91+

Lynch-Bages

P1020011

L'olfaction est expressive, séduisante ( cassis et violette), avec des notes d'élevage de qualité en retrait. La bouche est riche, pleine dense, dotée d'une chair de bon aloi, agrémenté de fruits mûrs et d'une bonne intensité. La finale est longue, aromatique, d'une belle fraîcheur. Noté 93-95

Lynch-Moussas

Le nez, élégant et bien ouvert, évoque les fruits frais. Il est nuancé de notes florales. La bouche est élégante, souple, délicatement corsée (un ton au dessus de l'attaque), fruitée. La finale est persistante (fruits et fleurs), fraîche, fuselée, avec des tannins finement enrobés. Noté 89-91

Pichon-Longueville

L'olfaction est intense avec des arômes de fruits noirs (cassis dominant), d'épices douces, et d'élevage qualitatif. La bouche est mûre, les tannins sont enrobés par une chair, bien formée, le milieu de bouche est puissant et dense, rehaussé de fruits expressifs. La finale est longue, très soutenue, avec des tannins qui restent enrobés, fraîche, intense et assez complexe ( dans son expression aromatique ). Noté 94-96

P1020016

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2014 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines