Magazine Cuisine

Pigeon, recette collatérale n°2: le "risotto"

Par Eric Bernardin

DSCF9689

Suite des effets collatéraux de mon pigeon poché longuement. Avec le jus de pochage du pigeon (celui qui n'a pas été réduit), j'ai fait un risotto. Qui n'en est pas vraiment un, puis que j'ai utilisé mes favorites: les pâtes "avoines".

L'avantage de ces pâtes, c'est qu'elles cuisent plus rapidement que du riz (10mn en tout et pour tout), mais aussi qu'elles ont une texture soyeuse que cette céréale n'aura jamais.

Comme le riz, vous les poêlez à sec avec de l'huile d'olive, puis vous rajoutez progressivement le jus de pigeon que vous avez réchauffé.

Il a été rajouté en cours de cuisson quelques tomates séchées et des olives noires émincées. A la fin, vous rajoutez un peu de beurre et de parmesan rapé. Et vous avez un plat délicieux ... et vite fait!

DSCF9692


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines