Magazine Culture

Divergente 3 #Allégeance de Véronica Roth

Par Arwen713
Couverture Divergent / Divergente / Divergence, tome 3 : Allégeance
Quatrième de couverture :
Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?Ma note :
Divergente #Allégeance Véronica Roth
Ma chronique :
Après avoir vu le deuxième film qui a relancé mon intérêt pour la saga, je me suis enfin lancée dans cette fin sans trop savoir où je m'aventurais, pleine d'attentes et d'espoir sur ce troisième tome qui, je l'espérais, serait à la hauteur du tout premier qui m'avait tant séduite il y a quelques années de ça...

Malheureusement pour moi, le sentiment qui m'a dominé tout au long de la lecture a été la déception. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi sans trop vous en dévoiler.
J'ai d'abord été déçue par les personnages une fois encore... Contrairement au film, Quatre m'a paru comme dans le tome 2 trop égoïste et trop lunatique. Même si on apprend à mieux le découvrir dans les chapitres où il prend en charge la narration (un choix que j'ai trouvé très judicieux pour ce tome d'ailleurs), je ne suis pas parvenue à retrouver le Quatre des débuts, formateur des Audacieux plein de mystère et d'audace. Ses faiblesses prennent trop le dessus. Quant à Tris, je n'ai rien à lui reprocher mais j'aurais aimé qu'elle fasse d'autres choix à certains moments de l'histoire. L'intrigue et donc la découverte du monde extérieur s'est révélée également très décevante pour moi. Quelques bonnes idées mais finalement beaucoup de redondances avec la ville d'où viennent les personnages. L'action se fait attendre, les complots  paraissent trop "simples". Je crois que j'ai tellement imaginé ce nouveau monde que je m'attendais à quelque chose de vraiment fort. Trop de bla-bla scientifique, très peu de découverte sur les habitants de l'extérieur, pas assez d'explication ... Au final, le rôle des divergents est assez minime alors qu'on s'attendait à un truc énorme suite à la diffusion du message d'Edith Prior. Et tout ça retombe comme un soufflé.Et puis il y a cette fin. Cette fin qui, sans trop vous en dire car vous spoiler serait vraiment criminel de ma part, est tout simplement chaotique. Je m'attendais à tout sauf à ça et comme je suis plutôt "happy end", j'ai vraiment été déçue par la tournure des événements.Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas vraiment été convaincue par ce troisième tome. Je lui ai tout de même attribué une note de 3/5 parce que je l'ai lu assez facilement et que j'ai aimé retrouver certains éléments des premiers tomes comme les caractères propres à chaque faction, la relation complexe entre Caleb et Tris, quelques révélations sur la ville... Mais je préfère garder en tête l'originalité de l'univers dystopique du premier Divergente qui restera à mes yeux le meilleur des trois.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arwen713 484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines