Magazine Cuisine

Domaine Château du Faucon

Par Gourmets&co

IMG 6631 copie

… un merveilleux lieu à vivre …

D’abord l’hôtel. Le château plus précisément. Au bout de l’allée bordée de grands arbres, il apparait en majesté. Une belle bâtisse plutôt. Nous ne sommes pas à la Renaissance au bord de la Loire. Nous sommes dans les Ardennes, entourée de forêts, dans un pays dont la rudesse du climat et des paysages n’ont d’égal que la chaleur des maisons et des habitants. C’est le cas dans ce Château du Faucon, dont le nom rappellerait qu’il fut un temps un relais de chasse. Une vaste demeure, solide, sans fioritures, mais qui possède la beauté qui sied aux paysages alentour.

proprio3 copie

Un rêve de jeunesse pour le sieur Robin qui tout jeune venait y jouer dans le parc avec ses copains admirant le château et ses habitants, pensant qu’un jour peut-être ce serait à lui. Et ce fut. Les familles propriétaires abandonnant peu à peu ce patrimoine, il se porte acquéreur, lui l’exploitant agricole et passionné par la restauration et l’hôtellerie. Il rénove, retape, mettant la main à la pâte, pour redonner vie et prestige à son amour de jeunesse.

IMG 6635 copie

Le résultat est splendide. Le château au centre, une aile supplémentaire, les écuries, le parc immense et la forêt au loin mais à portée de marche, une des activités indispensables dans cet environnement. Promenade à cheval, en calèche même, chasse, pêche, ou farniente sur les terrasses face à la nature.

chambrebaldaquinfaucon

A l’intérieur, la rénovation et les différents décors s’est faite avec goût et avec respect de l’image du lieu. Pas de décalage mais une fidélité. Fauteuils cuir, canapés, cheminées, salle à manger au décor classique mais si reposant, chambres vastes et meublées dans l’esprit du lieu, du bois, des tentures, de grandes fenêtres, toujours du style et du charme. Dans les suites, vastes et lumineuses, les salles de bains sont de véritables pièces à vivre par leur beauté, leur surface, et la qualité des produits de bains proposés.

IMG 6639 copie

Magnifique petit-déjeuner du matin exposé sur une belle table nappée de blanc dans une des salles à manger : copieux, beaux produits comme les laitages et le beurre d’une ferme proche, et les confitures maison, entre autres bonnes choses.

Détente, nature, beauté sauvage, air pur, confort cosy, accueil et service aux petits soins sous la direction de l’excellent directeur Ludovic Butin, le Château du Faucon est un merveilleux lieu à vivre.

Le restaurant

PlatCQunetin2 copie 279x420
Le chef Christophe Quentin est un vrai ardennais d’origine. C’est dire s’il connaît les goûts et les couleurs de ses Ardennes natales pour les transposer dans l’assiette. Avant de retourner au pays, il est passé par les grands de Reims, Crayères époque Gérard Boyer et Arnaud Lallement à l’Assiette Champenoise, et un petit tour à Paris chez Taillevent, et George V. Il y a quelques mois, il est entré au Collège Culinaire de France. Les Ardennes n’ayant pas d’étoilés, il se prend à rêver mais toujours avec raison et prudence. Sa cuisine repose sur des bases classiques qu’il agrémente d’alliances originales, souvent intéressantes, parfois un peu bancales.

Sa fidélité à ses origines, mais de manière originale, se retrouve dans le Velouté de boudin blanc de Rethel, tomme d’Ardennes, tartine de foie gras, de facture très locale malgré un sel trop présent.
Sa volonté de travailler avec le plus grand nombre de producteurs et éleveurs locaux lui offre des produits d’une grande fraîcheur et d’une excellente qualité qu’il sait mettre en avant. Les Asperges blanches Verdelet en sont un bel exemple, servies dans une légère croûte de truffes blanches, mimosa au lard d’Arnad, tommes d’Ardennes. Un plat riche, un peu compliqué avec beaucoup de monde dans l’assiette où chacun joue sa partition mais les asperges sont délicieuses. Une belle découverte.

plat1 380x252
Le Pigeon de l’Arnes est farci de chèvre ardennais (légère obsession sur les fromages des Ardennes), millefeuille de blettes, olives de Kalamata. Une belle pièce, à la cuisson précise et aux saveurs bien mises en avant.
Petite déception pour l’agneau Charolais, race rare d’un éleveur du coin, frites de semoule un peu bourratives, carottes et navets en petite quantité, une surcuisson de l’ensemble et un jus de cuisson parcimonieux qui n’arrive pas à relever ou à enjoliver l’ensemble.
Magnifique Soufflé chaud au Grand Marnier, texture aérienne, et d’une saveur franche. Une belle réussite et un beau point d’orgue pour un repas très travaillé, aux goûts d’une région méconnue. C’est un des grands mérites du chef que de les mettre en avant avec une technique d’aujourd’hui. Une cuisine intéressante et qui s’harmonise bien avec le château et son style.

Service jeune mais appliqué, carte des vins reposant sur quelques grands classiques de vignerons connus. On y trouve facilement son bonheur.

cheval 380x252
Route de Vrigne-aux-bois
08350 Donchéry
Tél : 03 24 41 87 83
www.domaine-chateaufaucon.com
contact@domaine-chateaudufaucon.com
Sedan à 10 km
Paris à 1h30 en TGV

8 chambres & 5 suites : de 85 € à 330 €
Petit-déjeuner : 15 €
Salle de séminaires
Tennis

Restaurant
L’Ardoise du jour : 28 € (2 plats) – 36 € (3 plats)
Menu Faucon : 48 € (3 plats)
Menu Dégustation, servi pour la table : 60 € (6 plats) – 75 € (7 plats)
Carte : 65 € environ

IMG 6636 copie
chhotearthurrimbaud copie
chhotedouche

IMG 6630 copie
IMG 6641 copie
salonbrunfaucon



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines