Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive gauche de Bordeaux : millésime 2012

Par Daniel Sériot

Cette deuxième et dernière série  a offert aux dégustateurs deux très bons à excellents vins: Beychevelle et la Lagune. Si La Lagune a été le plus apprécié, il convient de noter que la nouvelle dégustation, faite deux heures plus tard (bouteille découverte) a, pour ma part inversé, mon jugement de la dégustation à l'aveugle. La Lagune n'avait plus en finale la chair suffisante, qui participait à son harmonie lors de la première dégustation. Au contraire Beychevelle avait gagné en allonge, tout en conservant un très bon velouté de texture, et la persistance aromatique s'était intensifiée. Les autres vins dégustés le lendemain, après une conservation dans la cave fraîche (12,5° C) n'ont montré aucune amélioration, et l'Echo de Lynch Bages a perdu en structure (déjà légère lors de la première dégustation), et même en intensité aromatique en bouche.

Voici le trio de tête :

  1. Haut-Médoc : La Lagune : 16,5/20

  2. Saint Julien : Beychevelle : 15,5/20

  3. Médoc : Clos Manou : 15/20

Saint Julien : Beychevelle 2012

WP_20150622_18_54_37_Pro

Le nez est expressif et élégant, avec des arômes de cassis pur, de cerises, de fleurs séchées, et d'épices douces. La bouche est très veloutée, charnue, bien construite dans un corps fuselé, plein (pour le millésime) finement texturée et très fruitée. La finale est allongée, bien tenue par des tannins enrobés, fraîche et persistante grâce aux séduisantes saveurs perçues à l'olfaction. Noté 16,5, moyenne du groupe 15,5

WP_20150622_18_55_01_Pro

Pauillac : Echo de Lynch Bages 2012

WP_20150622_18_54_45_Pro

Des arômes de fruits variés (cerises et cassis), nuancés de notes florales se dévoilent à l'aération. La bouche est souple, fine, fruitée, centrée, un léger ton au-dessus de l'attaque. La finale est élancée, svelte, très fraîche, fruitée et florale violette. Un vin immédiat. Noté 14, moyenne du groupe 13,91

Pessac-Léognan : Carbonnieux 2012

WP_20150622_18_54_50_Pro

L'olfaction est ouverte avec des parfums de fruits rouges, accompagnés de notes florales et de légères épices. La bouche est assez veloutée en attaque, dans une construction allongée, de demi-corps, soulignée par des fruits d'une bonne expression. La finale, d'une allonge convenable, est fraîche (acidité gustative un peu vive), plus tannique, légèrement astringente, et ponctuée par une note végétale. Noté 13,5, moyenne du groupe 14,16

Haut-Médoc : La Lagune 2012

WP_20150622_18_54_55_Pro

Le nez un peu discret révèle à l'agitation des arômes de cassis, nuancés de notes florales, et de fines épices. La bouche est dotée d'une chair bien formée qui enrobe des tannins fins, bien tramés dans un corps d'une bonne densité dans le contexte du millésime, rehaussé de fruits très expressifs. La finale d'une très bonne allonge, est soutenue, bien dimensionnée, fraîche, et très persistante. Noté 17, moyenne du groupe 16,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines