Magazine Cuisine

L'appellation Pauillac : millésime 2012 à l'Union des Grands Crus

Par Daniel Sériot

La dégustation des vins en bouteille confirme nos impressions de celle des vins « primeurs ». La sélection des lots entrant dans le premier vin a été probablement assez sévère, car très peu de vins sont marqués par des notes végétales. Un certain nombre de propriétés a choisi des extraction douces, offrant des vins plus longiformes qu'en centre et en densité, et conservant des fruits mûrs et frais, qui laisse au dégustateur une sensation agréable. Pichon-Baron nous a paru être le vin le plus construit et le plus mûr, contrairement à Lynch-Bages qui s'est engagé sur le même registre, mais avec des sensations végétales sur la bouteille dégustée que nous n'avons pas perçues sur l' échantillon de Pichon-Baron. Si ce n'était des prix relativement élevés pour quelques vins de cette série, 2012 présente l'avantage de pouvoir être bu en attendant les grands millésimes 2005 et 2010.

D'Armailhac 2012

Des arômes de cassis de légères épices, et d'élevage au second plan caractérisent un olfaction ouverte. La bouche est élégante et veloutée, plus énergique dans un centre fruité construit sur des tannins plus fermes. La finale est un peu plus tannique, assez autoritaire, d'une bonne persistance aromatique. Noté 15

Batailley 2012

P1020364

Le nez, d'une bonne expression, évoque les fruits rouges nuancés de notes florales. La bouche est souple, délicate, plus dense dans un centre fruité et dotée d'une chair de bon aloi. La finale est allongée, élancée, d'un bon maintien, soulignée par des fruits mûrs et frais, et des notes de violette. Noté 16

Clerc-Milon 2012

Des parfums de cassis, de cerises, et des notes épicées se dévoilent à l'agitation. L'attaque est franche, les tannins sont enrobés par une chair veloutée, le vin s'étoffe dans un milieu de bouche , bien construit (dans le contexte du millésime) rehaussé de fruits expressifs. La finale, soutenue, est fraîche, persistante, allongée. Noté 16

Croizet-Bages 2012

L'olfaction évoque le moka qui, à l'aération, fait place à des arômes de fruits rouges. La bouche est souple, linéaire, assez fruitée, et un milieu d'un très léger ton au-dessus de l'attaque. La finale dans la continuité est fraîche, avec des tannins un peu plus impressifs, dotéé d'une matière fine, un peu plus fruitée. Noté 13,5

Grand-Puy Ducasse 2012

Des arômes de cassis et de fruits rouges, accompagnés de notes florales et d'élevage s'expriment à l'aération. La bouche est souple, en attaque, le vin prend de l'envergure dans un centre fruité, marqué par des tannins un peu plus fermes. La finale est un peu plus tannique, persistante, et fraîche. Noté 15

Haut-Bages Libéral

Le nez ouvert laisse entrevoir au premier plan des arômes épicés, puis à l'agitation des fruits rouges. La bouche est souple, élégante, fruitée, plus pleine, et assez charnue dans son milieu. La finale est élancée, fraîche, fruitée et florale. Noté 14,5

Lynch-Bages 2012

P1020372

Des arômes de cassis, d'épices douces, et des notes de poivron rouge soulignent une olfaction expressive. L'attaque est veloutée et élégante, les tannins se font plus fermes dans un centre plus affirmé, plus dense et fruité, délicatement charnu. La finale est plus tannique, autoritaire, fraîche, agrémentée de fruits expressifs, et ponctuée de notes végétales. Noté 14,5 sur cette bouteille

P1020371

Lynch-Moussas 2012

P1020365

Le nez évoque les fruits frais, nuancés de notes florales et d'élevage. La bouche est délicate, souple, svelte, fraîche longiforme, finement charnue, dotée d'une bonne expression aromatique (fruits et fleurs). Noté 14,5

Pichon- Baron 2012

P1020370

L'olfaction expressive évoque la corbeille de fruits noirs, les fines épices, et un élevage de belle qualité. La bouche est très veloutée, les tannins sont enrobés par une chair bien formée et se trament dans un corps plein, d'une très bonne densité dans le contexte du millésime, rehaussé de fruits expressifs. La finale est allongée, fraîche d'un bon maintien (tannins plus fermes) un rien plus austère, et persistante. Noté 16,5

Pichon Longueville Comtesse de Lalande 2012

P1020373

L'élevage au premier plan s'estompe à l'aération et fait place à des arômes floraux et de fruits rouges. La bouche est élégante et veloutée, de demi-corps dans un centre agrémenté de fruits mûrs et frais. La finale est élancée, un peu plus fluide, les tannins reste enrobés par une chair fine, d'une bonne persistance aromatique. Noté 15/15,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines