Magazine Cuisine

Une réussite totale : la revue 180°C

Par Mauss

Certes, pour € 20, on a le droit d'être exigeant en matière de revues culinaires. Il y faut non seulement une qualité immédiate de l'iconographie, une articulation texte-photo qui flatte constamment l'oeil de l'amateur, mais aussi des présentations, un langage, un style totalement dans l'air du temps, et capable - ce qui est le cas - de devenir immédiatement un classique intemporel. Oxymore, je sais, je sais…

Le N° 5 de cette superbe revue est disponible dans vos kiosques habituels : courrez-y toutes affaires cessantes !

Un exemple d'introduction à une recette majeure du gastronome clairement assumé que vous êtes (page 96) :

"Côte rôtie au côte-rôtie, pommes vaguement soufflées, sauce béarnaise"

Des moyens considérables et une absence quasi complète de conscience écologique sont nécessaires pour réussir cette recette au bilan carbone désastreux. Mais que pèsent quelques kilos de méthane devant la jutosité de cette viande princière ?"

Evidemment, la recette, parfaitement expliquée et donc reproductible chez soi, est superbement illustrée. On restera ferme sur le choix d'une viande persillée à souhait et si bien représentée (couteau collector à la Vialette) page 93.

Vous écrire qu'on est à mille lieux des mousses pour édentés primaires ou des incongruités d'associations inutiles de chefs en mal de notoriété facile, c'est d'une honnêteté scrupuleuse. Déjà vous dire que la partie "vins" est sous le règne du stylo du Beau Ténébreux, alias Michel Smith, c'est s'assurer que les plumes de cette revues ont de la bouteille et un sens de l'essentiel pas piqué de vers.

Outre un cahier majoritaire de recettes, on lira avec émotion un reportage étonnant sur l'île de Nauru (page 111), sur l'histoire de la goutte, maladie des rois, et vous saurez enfin pourquoi l'épépinage de la confiture de groseille ne peut se faire qu'avec une plume d'oie taillée en biseau (page 145).

Bon, si après tout ça, vous ne courrez pas acheter cette revue de toute beauté, c'est que vraiment, faut que j'arrête d'écrire sur la gastro !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines