Magazine Cuisine

Repas avec Matthieu et Nicolas : Troplong Mondot, Léoville Barton, Lynch-Bages, Pontet Canet, Maydie...

Par Daniel Sériot

Hormis deux vins, la suite des vins a été moins glorieuse. Selon les seuils de détectabilité, et lorsque l'on est dégustateur et rompu à cet exercice, on perçoit vite les vins défectueux, et le plaisir de les boire est vite remisé. Rares sont nos bouteilles qui présentent des défauts, mais il est une loi, celle des séries.

Lire pour plus d'informations ICI

Les vins ont été appréciés sur le plat de pigeon puis sur le fromage.

Nous avons terminé avec un vin de liqueur, qui nous a semblé plus approprié pour le cheese-cake aux mûres sauvages.

Nous avons beaucoup discuté et les rencontres entre amateurs sont toujours très fertiles en paroles. Car, nous aimons partager, offrir, communiquer...

Saint Emilion : Troplong Mondot 2000

P1020862

carafé trois heures avant la dégustation

La robe est profonde, avec des reflets de teinte sanguine. Le bouquet net et intense, évoque les cerises, la mûre sauvage, la boite à épices ( dont la cannelle ) avec des notes de thé fumée, une pointe de truffe noire, et un élevage qui se fond en retrait. La bouche est charnue, les tannins mûrs se trament dans un corps sphérique, ample et concentré rehaussé de fruits purs et étincelants. La finale est longue, soutenue, avec des tannins légèrement plus crayeux, harmonieuse, persistante ( très beaux fruits épicées) Note potentielle 18, note plaisir 17. A attendre son vingtième anniversaire pour un vin totalement épanoui.

Saint Julien : Léoville Barton 2001

Mis en carafe trois heures avant la dégustation.

Dès l'ouverture le nez n'est pas net. La bouteille est sérieusement contaminée par les Brettanomycès, les six ou sept autres du même millésime étaient impeccables. C'est la première bouteille défectueuse sur la cinquantaine bues ( millésimes 1990 à 2003)

Pauillac : Lynch- Bages 1996

P1020866

Mise en carafe avant la dégustation

Le spectacle continu. Cette bouteille est également affecté par les Brettanomycès (deuxième de suite dans ce millésime). C'est fort dommage, derrière il y avait du vin.

P1020863

Pauillac : Pontet Canet 1996

P1020864

le vin est mis en carafe avant d'être goûté et servi un peu frais

La robe est assez profonde, de couleur pourpre à violine. Le nez est net et expressif , avec des arômes de cassis écrasé, d'épices douces, de cèdre, et de tabac froid. L'attaque est souple, les tannins mûrs sont enrobés par une chair délicate et se trament dans un corps fuselé plein qui gagne en étoffe avec la remontée des température, agrémenté de belles saveurs de cassis. La finale est allongée, fraîche, d'un bon maintien avec des tannins quasiment fondus, d'une très bonne persistance aromatique. Noté 16,5, même note plaisir. Nos hôtes ayant apprécié, le n'a pas été regoûté le lendemain. Bien que desservi par une température de service un peu fraîche, il n'a pas l'énergie et la puissance des grands Pauillac du millésime.

Vignoble Laplace : Maydie Tannat Vintage 2010 ( vin de liqueur)

P1020865

La robe est saturée avec des reflets de couleur violine. L 'olfaction est intense et généreuse, avec des arômes de soupe de fruits noirs (myrtilles et cassis dominants ) d'épices variées ( baies de genièvres et une touche poivrée) et une pointe de tapenade. La bouche est très veloutée à soyeuse, et se développe assez large et ample dans un milieu de bouche charnu et très fruité. La finale est très persistante, équilibrée, très fruitée et épicée. Noté 15,5, même note plaisir. Très bon mais un peu simple dans son expression aromatique.

P1020861

P1020869

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines