Magazine Cuisine

Châteauneuf du Pape : Rayas 2003 et Domaine de La Mordorée 2003

Par Daniel Sériot

Lors de notre visite, jeudi dernier au Château Fleur de Roques, nous avions convenu d'un dîner chez nous le soir même. Joseph nous a proposé d'apporter deux vins ( blanc et rouge). J'ai commenté vendredi dernier le vin blanc offert.

J'avais envie de déguster le Châteauneuf du Pape 2003 du Domaine de La Mordorée, acquis à la propriété dès sa mise sur le marché et conservé dans une cave fraîche. Le vin a été mis en carafe, une heure et demie avant la dégustation et a été proposé à l'aveugle à notre hôte.

Joseph nous sert à l'aveugle, en carafe ( une heure de mise) le vin qu'il a choisi que nous goûtions avant celui que j'ai préparé. La couleur, la légèreté de la robe, les saveurs, la structure, la densité, la complexité, ne laisse guère de doute sur son géniteur et sur le nom du vin. Le vin est à mon avis déjà évolué et se goûte excellemment aujourd'hui (effet millésime ?). Cette bouteille de Rayas 2003 a été acquise à la propriété en 2008, et conservée dans une cave naturelle creusée dans le calcaire à astéries ( température comprise entre 12 et 13°C toute l'année et hygrométrie : 85 à 90% )

Le Châteauneuf du Pape 2003 du Domaine de La Mordorée est d'une insolente jeunesse, puissant , concentré, il manque encore de complexité que lui apportera le vieillissement. Le hasard et les envies faisant bien les choses , nous avons pu déguster simultanément deux vins de style et de conception totalement opposées. Nous avons fortement apprécié les deux vins. Est-ce grave ?

P1030142

P1030144

Châteauneuf du Pape : Rayas : 2003

 

P1030141

La robe est assez soutenue de couleur rubis qui évolue vers une teinte orangée au bord du verre. Le bouquets est intense, séduisant et complexe, avec des arômes de cerises légèrement kirschées, de fraises sauvages, de boite à épices, de laurier, de lavande, nuancés de notes d'écorce d'oranges. L'attaque est délicate, la texture est soyeuse, les sensations sont ascendantes, avec un milieu de bouche bien tramé, serré, et dense, rehaussé de séduisants fruits épicés. La finale est longue, d'un très bon maintien ( tannins légèrement plus sensibles), harmonieuse, aérienne, avec même une sensation de fraîcheur bienvenue, et très persistante et complexe grâce aux avenantes saveurs décelées à l'olfaction. Noté 17,5, même note plaisir

Châteauneuf du Pape : Domaine de La Mordorée 2003

 

P1030143

La robe est profonde avec un liseré de teinte sanguine. Le nez net et bien ouvert évoque les cerises bien mûres, le cassis (jus), les épices douces, et les herbes aromatiques. La bouche est riche, dotée d'une chair généreuse, très veloutée à soyeuse, le milieu de bouche est concentré, puissant et ample, souligné par d'intenses fruits épicés, avec des tannins très enrobés. La finale est longue, pure, très soutenue ( tannins un peu plus fermes), bien chair, harmonieuse, et persistante (fruits, épices, garrigue). Noté 17,5, note plaisir 16,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines