Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins de la Côte de Nuits : première partie

Par Daniel Sériot

Dégustation à l' aveugle de vins de la Côte de Nuits

La première séance, pour l'année 2016 de notre club de dégustation était consacrée à des vins rouges de Bourgogne. Nous avions choisi plus précisément de déguster des vins de la Côte de Nuits et de préférence des Premiers Crus, sans millésime imposé, car les caves des différents participants ne sont pas encore suffisamment étoffées pour envisager des dégustations horizontales ( plusieurs vins d'un même millésime).

Les vins ont été mis en carafe une heure à une heure trente, avant d'être goûtés, par Isabelle qui en choisit l'ordre de présentation, les déguste mais ne les évalue pas. Les notes des différents participants sont relevées avant que l'appellation, le climat et le nom du vigneron ne soient dévoilés.

Il est fréquent de lire ou d'entendre même de la bouche de producteurs bourguignons que les vins ne doivent pas être mis en carafe. C'est sûrement exact pour des vins arrivés sur leur plateau de maturité, mais notre dégustation montre que ce n'est pas le cas lorsque ce plateau n'est pas atteint. Deux exemples seront évoqués lors de ces compte-rendus.

Le Clos de La Maréchale 2005 de J.F Mugnier n'a été que modestement apprécié lors de la dégustation à l'aveugle. Le quart de la bouteille environ, conservé en carafe dans une cave fraîche ( 12,5° C) a été regoûté le lendemain. Le vin était superbe : très aromatique, complexe, élégant, avec des tannins ciselés, profond, dense, long et harmonieux...

P1030698

Côte de Beaune : Vaudoisey-Creusefond : Volnay 2005 (pirate)

P1030699

La robe est soutenue, de teinte rubis à légèrement orangée au bord du disque. Le nez net et ouvert évoque les cerises ( dont la griotte) les épices douces, avec des notes florales et de fruits noirs. La bouche est généreuse , mûre, d'une bonne densité, agrémenté de fruits épicés. La finale d'une bonne allonge est doté de tannins encore un peu fermes, fruité et épicées, elle et ponctuée par une petite sensation chaleureuse et une très légère amertume. Note plaisir 15, moyenne du groupe13,33

 

P1030704

Côte de Nuits : Nuits-Saint- Georges : Clos de La Maréchale 2005

La robe est assez soutenue à soutenue de couleur pourpre à peine évoluée au bord du verre. Le bouquet complexe et expressif évoque les cerises mûres (peau et noyau), les fines épices (dont la girofle) le pot pourri ( dont les roses séchées) avec des notes de framboises , et de légère réglisse. La bouche est très velouté à soyeuse, les tannins fins, ciselés et mûrs se trament dans un corps dense, énergique et bien en chair, rehaussé de fruits finement épicée. La finale est élancée, un peu renfrognée, persistante, équilibrée, avec des notes d'amertume en ultime sensation. Note plaisir 16, moyenne du groupe 14,71

 

P1030703

Côte de Nuits : Arnoux- Lachaux : Nuits-Saint- Georges 2011

La robe est soutenue de couleur pourpre. Un peu fermé et légèrement réduit (verre au repos) , le vin s'ouvre à l'aération en libérant des arômes floraux (roses et pivoines) de fraises sauvages, de cerises, et d'élevage léger. La bouche est souple , élégante, de demi- corps délicatement charnue, agrémenté de fruits expressifs, La finale est allongée, bien dessinée, veloutée, d'une séduisante expression aromatique (fruits, légères épices et notes florales). Note plaisir 16, moyenne du groupe 14,64

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines