Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins de Sancerre : deuxième série

Par Daniel Sériot

Cette deuxième série a été décevante. Deux vins ne se sont pas montrés à leur niveau attendu. La cuvée Harmonie 2012 de Vincent Pinard que nous avions bien goûtée quelques jours auparavant dès l'ouverture de la bouteille s'est présentée avec des arômes ternes et discrets, et d'un équilibre précaire entre la matière et l'acidité. Le lendemain, le reste de la carafe était un ton au dessus de la dégustation à l'aveugle, sans plus.

La bouteille « Les Mont Damnés » 2010 de Gérard Boulay s'est révélée être défectueuse, et ne correspond pas aux très bonnes à excellentes bouteilles bues ces deux dernières années. Pas d'amélioration lors de la dégustation du lendemain. Nous aurions pu envisager que l'aération avait été mal gérée, dans ce cas les vins auraient dû s'améliorer nettement en matière d'équilibre et de structure le lendemain, ce qui ne s'est pas produit.

La Moussière 2014 d'Alphonse Mellot a été bien appréciée par l'ensemble du groupe, avec une très bonne cohérence dans l'évaluation.

P1030840

Vincent Pinard : Harmonie 2012

La robe de couleur jaune claire est brillante. Le nez est assez fermé, avec à l'agitation des arômes de citron et des notes de bonbons anglais. La bouche est souple, linéaire, légère, portée par une acidité un peu mordante, peu expressive aromatiquement. La finale dans la continuité est vive essentiellement citronnée, avec des notes étonnantes de guimauve, et laisse une sensation de dissociation. Note plaisir 10, moyenne du groupe 11,30 . Deux dégustateurs n'ont pas noté

P1030834

Gérard Boulay : Les Monts Damnés 2010

La robe offre une teinte jaune or. L'olfaction est dominée par des arômes grillés qui masquent de léger fruits, avec des notes d'asperges. La bouche est plate sans relief avec des fruits très discrets, manquant de netteté. La finale est très vive, avec une acidité gustative mordante. Non Noté. Cinq dégustateurs n'ont pas noté.

 

P1030835

Alphonse Mellot : La Moussière 2014

La robe, jaune clair est brillante, le nez s'ouvre à l'aération sur des arômes d'orange, de citron, de légères épices orientales, et de léger miel. La bouche est tonique, dans une construction allongée, avec une matière assez serrée rehaussée de fruits expressifs. Une acidité mûre, tend et étire une finale bien équilibrée, et persistante (fruits exotiques, léger safran, et note de miel). Note plaisir 15,5, moyenne du groupe 15,28

P1030836

P1030839

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins de Loire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines