Magazine Cuisine

Château Puyanché : blanc 2002, Domaine de Perreau : blanc 2005, et Jean-Marc Boillot : Volnay : Pitures 2004

Par Daniel Sériot

Lors du repas pris en commun qui suit la dégustation des vins de Cornas où nous regoûtons, bouteilles découvertes, les vins présentés à l'aveugle, des participants nous proposent quelques bouteilles à l'aveugle que je commente aujourd'hui.

Le Château Puyanché ( Francs-Côtes de Bordeaux) blanc 2002 a dépassé son plateau de maturité, il est nettement sur la pente descendante. Il est évolué, même en début d'oxydation, et marqué par des arômes tertiaires, et n'a pas le potentiel de garde des meilleurs vins blancs de cette appellation élaborés aujourd'hui.

Le Domaine de Perreau (Montravel ) appartient à Gaelle Reynou-Gravier ; André a souhaité nous faire déguster ce vin car la propriétaire interprète un rôle dans le dernier tournage du Sang de la Vigne réalisé en partie dans sa propriété.Ce vin blanc 2005 est simple et propre, pour un prix d'environ 5,50 Euros, on ne peut guère en exiger davantage.

Le Volnay Pitures 2004 de Jean-Marc Boillot, aéré en carafe avant d'être goûté, s'est bien comporté dans ce millésime ingrat. Le vieillissement sous verre offre une palette aromatique, marquée par des arômes tertiaires qui gomment certains défauts dus au millésime et qui ne laisse apparaître ses limites que par la présence de fruits un peu discrets et évolués et des tannins fermes en finale.

Picsart2016-23-3--15-59-40

Francs-Côtes de Bordeaux : Château Puyanché ( blanc) 2002

WP_20160323_15_57_13_Pro

La robe est dorée. Le bouquet est simple et ouvert avec des arômes de truffe blanche, d'épices douces et des notes d' orange. La bouche est évoluée, en début d'oxydation, de construction linéaire, assez charnue dans sa première partie, plus sèche ensuite, soulignée par des arômes tertiaires. La finale manque de souffle et d'allant avec un palette aromatique dominée par la truffe blanche et quelques notes épicées, ponctuée par des notes d'amertume. Un vin sur le déclin

Montravel : Domaine de Perreau : blanc 2015

WP_20160323_15_57_06_Pro

60% sauvignon, 40% Sémillon

La robe offre une teinte jaune pâle. L'olfaction est simple et expressive avec des arômes de fruits exotiques, des notes anisées et florales.La bouche est élancée, dotée d'une chair très fine, assez fraîche dans sa première partie, un léger ton haut dessus de l'attaque dans le milieu de bouche. La finale, à l'allonge modérée, est fruitée, légèrement florale, mais manque un peu de pep à mon goût. Note plaisir 12

Volnay : Jean- Marc Boillot : Pitures : Premier Cru 2004

La robe est soutenue, de couleur rubis, légèrement évolué au bord du disque. Le nez expressif évoque la truffe noire, l'humus, les feuilles mortes, les fines épices, avec des arômes fruités ( cerises au naturel) et floraux (roses séchées) en arrière plan. L'attaque est souple et veloutée, les tanins sont enrobés par une chair délicate avec une sensation un peu plus dense dans un centre souligné par des arômes évolués. La finale est allongée, tenue par des tannins plus fermes, fraîche, et assez complexe.Note plaisir 15,5


WP_20160323_15_56_55_Pro

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines