Magazine Cuisine

Saumur Champigny : Clos Rougeard 2006 et Chinon : La Croix Boissée 2009

Par Daniel Sériot

Pour terminer la semaine, j'évoque dans ce billet deux vins rouges de Loire.

Ils sont été dégustés trois fois en 48 heures en bouteille, une première fois après avoir épaulé le vin une heure et demie avant de le goûter, puis deux fois de suite à 24 heures d'intervalle ( la bouteille a été conservée en cave fraîche à 13°C entre chaque dégustation ).

Le Clos Rougeard 2006 est légèrement réduit lors de la première dégustation avec néanmoins quelques doutes sur une simple réduction. Le lendemain, c'est bien nettement des arômes animaux, qui sont présents au nez comme en bouche. Le vin posséde des qualités derrière ce défaut, seule le milieu de bouche et la finale montre les limites du millésime.

La Croix Boissée 2009 offre quasiment le même profil : légère réduction lors de la première dégustation et déviance aromatique le deuxième jour. Le vin qui aurait offert une palette aromatique agréable, sans ce défaut, manque d'envergure et d'étoffe pour le millésime.

Les commentaires sont ceux du deuxième jour. Les arômes animaux se sont accentués lors de la dernière dégustation.

Certains dégustateurs ne sont pas gênés par les déviances aromatiques ( Brettanomycès), quand elles ne sont pas excessives. Pour ma part, je ne les supporte pas dès que je les détecte.

Les vins sont alors « non noté »

WP_20160324_20_10_12_Pro

Saumur Champigny : Clos Rougeard : Le Clos 2006

WP_20160324_20_10_21_Pro

La robe est soutenue de couleur rubis à grenat légèrement évoluée au bord du disque. Le bouquet est bien ouvert avec des arômes de cerises fraîches, de fraises, de roses, et des notes de poivrons rouges et animales. La bouche est élégante, très veloutée, les tannins fins enrobés d'une chair délicate se trament dans un corps allongé assez plein et fruité. La finale est étirée, fraîche, persistante (fruits et fleurs) ponctuée par des notes légèrement astringentes, végétales et animales. Non Noté

Chinon : La Croix Boissée 2009

WP_20160324_20_10_25_Pro

La robe est très soutenue de couleur burlat. Le nez est ouvert, avec au repos des arômes animaux ; à l'aération des parfums de cerises, de légères framboises nuancés de notes florales sont perceptibles. La bouche est souple de construction longiforme, un peu plus dense dans un centre fruité. La finale est élancée, très fraîche, fruitée, florale, ponctuée par des notes de légère amertume, animales et métalliques. Non Noté

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins de Loire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines