Magazine Cuisine

“Gâteaux piment”, sortes de Falafels à base de pois cassés jaunes, un classique de la street-food à l’île Maurice !

Par Kristel @leblogdekristel

Les Mauriciens aiment quand ça croustille !

A l’occasion de mon anniversaire (aujourd’hui), j’ai décidé de tous vous faire plaisir en mettant les recettes qui m’ont tant été réclamées dont celle des fameux Gâteaux piment (Gato pima) ou Bonbons piment pour les Réunionnais. Pour cette recette, il y a plusieurs versions mais voilà je vous donne la mienne, chaque Mauricien à sa façon propre de réaliser cette spécialité.

Les Gâteaux piment font partie de la culture street food mauricienne, c’est comme on dit en créole un “gajdak”(apéro mauricien), on peut aussi le manger à toute heure car oui les Mauriciens aiment bien grignoter et peuvent même manger un quatre-heure salé, pas de tabou chez nous !

C’est très commun lorsque l’on invite des gens de faire ça pour l’apéro, on le mange également dans du pain avec du beurre comme un genre de sandwich, sinon on peut les cuisiner en sauce soit en rougaille ou pour faire un curry masala (dit curry burry).

On les trouve souvent dans les rues ou bazars (marchés) vendus par ce que l’on appelle des “marchands de gâteaux”, gâteaux à l’île Maurice ne signifient pas seulement des douceurs sucrées mais également des beignets salés ou autres amuse-gueules frits.

Je fais une petite dédicace à Hugo Jacquemond qui était au collège avec moi et m’avait, il y a peu, demandé la recette de ces gâteaux, c’est lui qui m’a poussé à publier cette recette.

Gâteaux piment

Gâteaux piment

Petite précision avant de commencer, je vous livre la recette pour un kilo de pois cassés jaunes, quand je fais des gâteaux piments, je préfère faire beaucoup de préparation d’un coup puis de la congeler dans plusieurs sachets différents comme ça j’en ai toujours sous la main quand j’ai des invités ou des imprévus, ça dépanne toujours d’en avoir ans son congélo. Dans ma recette, il n’y a ni de cresson ni de coriandre mais vous pouvez en mettre.

Si la pâte est trop humide, vous pouvez saupoudrer un peu de farine sur la pâte pour absorber l’humidité bien sûr en ne manquant pas de mélanger le tout.

Si vous ne trouvez pas de pois cassés jaunes, vous pouvez aussi utiliser des pois du cap (gros pois), les Réunionnais, eux, les utilisent pour faire des bonbons piment.

Ne pas trop saler non plus au début, frire un gâteau piment puis le goûter, si pas assez salé, ré-ajuster l’assaisonnement.

Ingrédients

  • 1 kilo de pois cassés jaunes (dholl)
  • 1 gros oignon jaune haché
  • 1 botte de grosse ciboulette ciselée
  • 4 petits piments hachés (optionnels)
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • 3 cuillères à soupe de graines de cumin
  • Sel & poivre
  • Huile de friture

Préparation

1 – Mettre à tremper une nuit ou au moins 3h avant la préparation dans de l’eau froide les pois cassés afin qu’ils deviennent mous.

pois cassés jaunes

2 – Bien égoutter les pois cassés après trempage et mettre dans un hachoir pour les mixer. Les mixer une obtenir une pâte fine mais avec des petits morceaux quand même, voir photo ci-dessous. Il faudra mixer coup par coup les pois cassés car les 1kg ne rentreront bien évidemment pas tous d’un coup dans votre hachoir.

pois cassés écrasés

3 – Récupérer la première tournée mixée et y ajouter l’oignon, les piments, le bicarbonate, la ciboulette, le cumin, le sel & le poivre.

mélange gâteaux piment

3 – Mixer le reste des pois cassés et les ajouter au fur et à mesure dans le saladier où tous les ingrédients avaient été mis.

mélange gâteaux piment

5 – Mélanger bien la pâte à gâteaux piment à la main.

pâte gâteaux piment

6 – Mettre de l’huile à chauffer et une fois qu’elle est bien chaude, former des boulettes et faire frire. Il faut que l’huile soit bien chaude pour pas que les gâteaux piments adsorbent trop de matière grasse.

faire des boulettes
 7 – Les plonger dans l’huile et les faire frire jusqu’à tant que les gâteaux piment soient bien dorés. Pour savoir s’ils sont cuits, vous pouvez en goûter un pour avoir le cœur net, vous le saurez si ce n’est pas cuit car les pois cassés crus, ce n’est pas très bon ! Bonne dégustation !

faire frire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kristel 38 partages Voir son profil
Voir son blog