Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins de l'appellation Castillon-Côtes de Bordeaux : millésime 2012 : première partie

Par Daniel Sériot

Samedi 21 mai, la séance de notre club de dégustation était consacrée à la dégustation à l'aveugle de l'appellation Castillon-Côtes de Bordeaux du millésime 2012. Deux vins pirates ont été proposés dans cette série : un millésime différent et une autre appellation. Les bouteilles ont été confiées à Isabelle, qui n'évalue pas les vins. Elle a choisi l'ordre de dégustation et a mis les vins en carafe deux heures avant la dégustation. Nous avons dégusté les vins une première fois, puis une seconde fois une demi-heure après la première dégustation. De nombreux vins ne se sont pas bien goûtés la première fois et se sont légèrement améliorés lors du deuxième passage, sans se trouver nettement transformés. Les vins redégustés le lendemain (bouteilles découvertes) n'ont pas montré d'améliorations notables. Une dégustation à l'aveugle n'est qu'une image à un instant t et ne prétend pas porter un jugement définitif sur la qualité d'un vin. Certains vins ont besoin de fondre leur élevage pour équilibrer des finales qui ne l'étaient pas samedi soir.

P1050738

P1050739

P1050740

Les robes sont assez profondes de couleur sanguine à violine

La Brande 2012

L'olfaction est ouverte, avec des arômes de cerises, de fines épices, des notes florales et d'élevage présent mais en arrière plan. La bouche est souple, veloutée plus haute dans un centre fruité. La finale n'est pas en place dissociée avec une sensation d'acidité vive et de très nette amertume. Note plaisir 12, moyenne du groupe 12,21

P1050741

Lapeyronie 2012

Le nez mûr et expressif , évoque les fruits noirs (dont le cassis), les épices douces, et d' élevage au second plan. La bouche est délicatement charnue et veloutée, un peu plus dense dans un milieu rehaussé de fruits d'une bonne expression. La finale est plus tannique, fruitée, fraîche, avec des notes d'amertume. Note plaisir 14, moyenne du groupe 12,62

P1050742

Beynat 2012

L 'olfaction est assez expressive, avec des arômes de fruits rouges (cerises) et noirs (cassis), de légère épices et des notes florales et d'élevage en retrait. La bouche est élégante, les tanins enrobés par une chair délicate, se trament dans un corps assez plein et fruité. La finale est un peu plus tannique, d'une allonge convenable, fruitée, et épicée avec des notes d'amertume qui limitent le plaisir. Note plaisir 14, moyenne du groupe 12,35

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines