Magazine Cuisine

Dîner avec Bernard, Joseph, David et Dauvissat!

Par Daniel Sériot

Notre ami Bernard prévoit un  court séjour en Gironde et nous voulons qu'il profite de nos amis, et des plaisirs de la table que nous dispensons autour de vins que nous sélectionnons pour de belles occasions.

Nous avons l'envie de trois vins blancs d'origine et de cépages différents. Je dois donc composer un menu qui puisse convenir avec ces vins et après quelques réflexions, après avoir réfléchi aux opportunités que peut m'offrir le marché de Libourne je choisis pour les mises en bouche, un velouté d'asperges vertes sur une crème d'asperges blanches et mousse de parmesan, petit biscuit au cantal et gelée de granny, crème de fenouil et fenouil confit.

Pour la première entrée, et donc pour convenir avec le Chardonnay, c'est un filet de maigre à l'unilatéral et son déglaçage aux agrumes, et compotée d'amandes éffilées.

Pour la seconde entrée, ce sont des queues de homard, et des pinces en feuilletée et réduction des sucs.

Les accords sont donc bien vécus et à dire vrai, les discussions à table sont tellement orientées sur les caractéristiques des vins qu'on en oublie de savoir tout à fait ce qu'on a dans l'assiette. C'est donc bon signe, c'est donc que rien ne fait fausse note!

Un grand moment d'amitié, de rencontres et de discussions! - que l'on se promet de recommencer!

WP_20160507_20_47_41_Pro
WP_20160507_20_47_35_Pro

WP_20160507_21_22_39_Pro

WP_20160507_21_22_44_Pro

WP_20160507_21_53_40_Pro

Champagne : Philipponnat : Royale Réserve non dosé

La robe de teinte or vif est traversé par un cordon de bulles fines. Le nez est bien ouvert avec des arômes de fruits blancs (pommes et poires) et des notes florales (fleurs sauvages) et de brioche. L'attaque est franche, le vin se développe avec droiture, un peu plus vineux dans un centre tonique et fruité. La finale, d'une belle allonge est dynamique, persistante, ponctuée une touche saline. Noté 16, même note plaisir

P1050715

Chablis : Vincent Dauvissat : Forest 2008

La robe de couleur or vif est brillante. L'olfaction expressive et nette évoque les agrumes ( citron dominant), les fleurs blanches, avec des notes de coquilles d'huîtres, et légèrement crayeuse. La bouche est délicatement charnue, d'une bonne densité, bien tenue dans son milieu par une acidité mûre qui met en valeur les fruits. La finale est longue, dynamique, persistante saline et crayeuse en ultime sensation. Noté 17, note plaisir 16,5

P1050719
onna

Châteauneuf du Pape : Beaucastel blanc : Vieilles Vignes 2013

La robe de teinte jaune paille laisse sur le bord du verre des larmes bien dessinées. Le nez est bien ouvert avec des arômes de pêches jaunes, de poires, d'infusions, de chèvrefeuille, de garrigue, avec une pointe de miel. La bouche est élégante, bien en chair, le vin prend de l'ampleur et du volume dans une milieu de bouche rehaussé de fruits finement épicés. La finale est longue, très persistante, bien dessinée, avec une légère acidité sous-jacente, et une élégante amertume (peau de fruits et noyaux) qui participent à son harmonie. Noté 17/17,5, note plaisir 16,5. Un vin moins riche que le superbe 2011

Posté par Daniel S à 00:02 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines