Magazine Cuisine

Escapade bourguignonne (1/4) : dégustation au domaine de Montille

Par Bobosse92

Escapade bourguignonne (1/4) : dégustation au domaine de Montille Grâce à l'ami Gautier, le p'tit jeune qui n'arrête pas de monter, nous voilà en ce vendredi après-midi aux portes du domaine de Montille, pour une dégustation qui s'annonce prometteuse, et notre attente ne fût pas déçue. Je remercie Gautier pour sa disponibilité et l'ensemble de l'équipe du domaine pour nous gratifier d'une qualité de vins exceptionnelle. Passons maintenant aux choses sérieuses, avec quelques 2015 tirés du fût. Alors évidemment, les vins étant en élevage, il est difficile de tirer des conclusions définitives, et mes impressions n'engage que mes goûts à un instant donné. Meursault, premier cru Perrières : on est ici dans le domaine du minéral, de la pierre à fusil avec un côté aérien et frais, typé menthol. Puissance grillée sur fond de réduction au nez, potentiel serré en bouche, sur une base grasse, salivante et terminant sur de beaux amers nobles. Excellent Puligny-Montrachet, premier cru Caillerêts(sans soufre) : tension un peu ronde, minéralité fine très exacerbée, bouche sur un semi-oxydatif ménagé, corpulence sur l'allonge. Très Bien Puligny-Montrachet, premier cru Caillerêts : le même vin soufré marque une grosse réduction sur le grillé et le caillou chaud. Empreinte des amers nobles, tension acide persistante et rémanente, une autre forme d'excellence. Excellent Corton Charlemagne Grand Cru : un vin plus fermé, sur des notes de poudre calcaire au nez. Une belle acidité de structure, presque saline. Un second échantillon évoque des notes florales plus développées, une élégance anisée (la « poudre défendue » d'Olivier Roellinger). Excellent Chevalier-Montrachet, Grand Cru : un premier échantillon montre un nez d'une élégance superlative, sur lequel je trouve une bouche un peu trop grasse. Second échantillon beaucoup plus intégré (différents tonneaux, différents tonneliers et différentes chauffes). Puissance et élégance, même si l'élevage et le temps seront nécessaires pour développer un potentiel énorme. Potentiellement excellent + Volnay, premier cru les Brouillards : de la soie en bouche, un grain tannique fin, une amertume finale qui vient titiller nos papilles (malo non faite). Finale légèrement beurrée. Un second échantillon sur fût neuf exacerbe le grain tannique tout en respectant la matière fruitée. Sans doute plus rustique, mais quelle belle rusticité ! Très Bien + Beaune, premier cru les Grèves : rusticité animale, sur les cailloux chauds. A l'aération, le côté minéral du vin s'amplifie et apporte un supplément d'élégance. Très Bien Volnay, premier cru les Mitans : On y est à Volnay, c'est fin, c'est tannique, ça a du grain et du relief. Elégance superlative et fruité intense. Presque Exceptionnel Volnay, premier cru Taillepieds : Gros élevage (fût neuf) à digérer. Le fruit est un peu masqué à ce stade. Sur un second échantillon (fût d'un an), retour des typicités volnaysiennes, tannins, rusticité domestiquée, soyeux. Finale sur de beaux amers. Excellent aujourd'hui Pommard, premier cru les Rugiens : EXCEPTIONNEL COUP DE CŒUR ! pour mon palais plutôt tourné vers les vins fins. Un must de fruits noirs (cerises), une pointe de fumé, des tannins d'une élégance folle (et presque polissés déjà !), un équilibre qui, sans le degré alcoolique, m'évoque les grands Portos Vintage (une sucrosité juste dosée) ! J'ai la langue qui frétille. EXCEPTIONNEL Corton grand cru, Clos du Roi : massif mais élégant, de la mâche, de l'acidité et une finale presque crémeuse / farineuse (type crème de marrons). Un second échantillon montre un équilibre similaire, quoique moins « sucré ». Très Bien + Nuits, premier cru aux Toreys : nez acide et un peu trop amer à mon goût, mais la bouche est tellurique, nuitonne, un peu sucrée. Très Bien Vosne Romanée, premier cru les Malconsorts : magnifique vin construit sur une trame tannique soyeuse, serrée et d'un potentiel énorme. Excellents + Vosne Romanée, premier cru les Malconsorts (Christiane) : en fait, une partie de « la Tâche » qui ne peut revendiquer l'appellation pour des raisons réglementaires (d'un autre temps ?). Sous la réduction au nez, l'aération décèle un fruité vosnien sérieux, séveux et salivant. En bouche, c'est tout simplement la quintessence du pinot noir. Structure serrée sur l'élégance, fruité typique, complexité (déjà en élevage) et amers nobles vibrant. LE SECOND COUP DE CŒUR. EXCEPTIONNEL Très belle dégustation menée de main de maître par l'ami Gautier que nous remercions une nouvelle fois, avec de beaux vins, présentés dans un cadre mettant en valeur le travail du vigneron, et accompagné d'explications nous permettant de mieux appréhender la philosophie du domaine et de ses vins. Un grand domaine, de grands et beaux vins situés sur des terroirs d'exception (et qui sont respectés). Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines