Magazine Cuisine

Saint Emilion : Pavie Macquin 2004 et Domaine du Bouscat : La Gargone 2012

Par Daniel Sériot

Nous avons ouvert deux vins de la rive droite, avec des températures plus fraîches et plus favorables à cette dégustation. Pavie Macquin 2004 a été mis en carafe un heure et demie avant la première dégustation. La première partie de bouche est délicieuse, offrant toutes les qualités naturelles du vin. La finale est un peu plus tannique, avec un élevage pas entièrement fondu, et une légère sensation d'amertume. Le lendemain après avoir laissé la carafe 24 heures en cave fraîche, la finale a trouvé quasiment son équilibre (voir le commentaire). Il faudra l'aérer plus longuement pour une dégustation immédiate ou attendre le vieillissement sous verre encore trois ans de plus pour en obtenir davantage de plaisir.

Picsart2016-04-8--15-00-59 (2)

La Gargone 2012 du Domaine du Bouscat a été mise en carafe une bonne heure avant d'être goûtée la première fois, puis redégustée le lendemain, après une conservation en cave fraîche. Le vin n'a pas bougé sur les deux jours (voir le commentaire). Les vins sont riches, avec des élevages soutenus et nécessitent une garde de 10 ans pour que l'élevage se fonde avec une bonne intégration comme l'a montré une dégustation du millésime 2006 récemment. A réserver, néanmoins à des palais très bordelais.

Saint- Emilion : Pavie Macquin 2004

La robe est profonde avec un liseré de teinte sanguine. Le bouquet expressif évoque les cerises noires, les épices douces (dont la cannelle) nuancées de notes de cassis, de truffes noires, de thé fumé ; l'élevage n'est pas encore complètement fondu. La bouche est pleine, très veloutée, le centre est sphérique, ample et charnu rehaussé de fruits intenses. La finale est longue, bien équilibrée par une fraîcheur de bon aloi, bien tenue par des tannins quasiment fondus ainsi que l'élevage le deuxième jour et persistante ( le vin commence à devenir plus complexe).Noté 17, note plaisir 16,5

WP_20160804_14_50_16_Pro

Bordeaux Supérieur : Domaine du Bouscat : La Gargone 2012

WP_20160804_14_50_24_Pro

La robe est très profonde, avec un fin liseré de couleur violine. Le nez est bien ouvert avec des arômes d'élevage qualitatif, qui font place à l'aération à ceux de cassis, de myrtilles, de cerises noires, de boîte à épices, avec des notes de violettes. La bouche est riche, bien en chair, ample volumineuse, et fruitée. La finale est allongée, tenue par des tannins serrés et enrobés, d'une bonne fraîcheur sous jacente, fruitée et épicée, avec un élevage qui reste sensible et provoque une légère sécheresse tannique. Noté 15,5, note plaisir 14,5. Attendre pour un palais sensible à l'élevage.

WP_20160804_14_50_42_Pro

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines