Magazine Cuisine

Des vins de l'appellation Saint Emilion : millésime 2013 à l'UGC

Par Daniel Sériot

Je commente dans ce billet quelques vins du millésime 2013 de l'appellation Saint Emilion, dégustés au Week-End Des Grands Crus. Dans l'ensemble, ce millésime très difficile et ingrat est bien interprété, sans outrecuidance. Les différents styles des propriétés sont conservés et même accentués par l'effet millésime. Les châteaux qui ont choisi d'élaborer habituellement des vins fins et élégants de facture plutôt « classique », le sont davantage, mais leurs vins manquent d'un peu de chair et de consistance. A ceci s'ajoute l'effet terroir ( nature des sols et sous-sols et exposition ) qui donne naturellement des vins plus ou moins charpentés et qui joue son rôle, même dans ce millésime peu qualitatif. Les terroirs dotés d'argiles nombreuses et puissantes ont permis de produire des vins avec des milieux de bouche les mieux esquissés, pour ne pas dire charpentés, car le millésime ne le permettait pas, malgré le travail intensif et minutieux dans le vignoble pendant tout le cycle végétatif et un tri important à la vendange pour les propriété dotées de moyens financiers nécessaires à une telle charge de travail.

P1050794

P1050795

Les robes sont soutenues à assez profondes de couleur pourpre à sanguine

Berliquet 2013

P1050779

Le nez évoque les fruits rouges, nuancés de notes florales, accompagnés d'un élevage fin et élégant en arrière plan. La bouche est souple, élégante finement charnue, longiforme et fruitée. La finale de longueur normale, avec des tannins restant enrobés est fraîche, fruitée et florale. Noté 14,5/15

Canon 2013

Des arômes de groseilles et de cerises rouges, nuancés de notes florales, et d'élevage élégant et bien dosé soulignent une olfaction assez expressive. La bouche est fine, élancée, rehaussée de fruits frais. La finale est svelte, fraîche, dotée de fruits frais, avec un petite pointe végétale et de légères notes d'amertume. Noté 14

P1050778

La Dominique 2013

Des arômes d'élevage de qualité font place à l'agitation à ceux de fruits mûrs et frais ( cerises et pointe de cassis). La bouche est veloutée, un peu plus arrondie dans un milieu de bouche enrobé par une chair délicate et fruité. La finale, d'une bonne tenue dans le contexte du millésime est fraîche, avec des tannins restant enrobés, fruitée et florale. Noté 15,5

Figeac 2013

Le nez discret s'ouvre à l'aération en associant des arômes de fruits mûrs (cerises et cassis), d'élevage de qualité (fin moka), et des notes florales (roses). La bouche est élégante, veloutée , plus dense dans un milieu de bouche enrobé d'une chair délicate, souligné par des fruits pas complètement épanouis. La finale d'une bonne allonge est tenue par des tannins plus fermes, avec une palette aromatique un peu retenue due à la présence d'un élevage sensible . Note potentielle 15/15,5 .

P1050780

Larcis Ducasse 2013

Très beau nez expressif de cerises mûres, de roses, nuancées d'une touche de fruits noirs, et d'élevage distingué au deuxième plan. La bouche est veloutée, dans une construction allongée, rehaussée de fruits gourmands et les tannins fins sont enrobés par une chair délicate. La finale d'une allonge normale est fraîche, élégante, tenu par des tannins un rien plus sensibles, et dotée d'une avenante palette aromatique. Noté 15/15,5

P1050781

Pavie Macquin 2013

L'olfaction d'une bonne intensité évoque les fruits rouges et noirs d'une bonne maturité, agrémenté d'arômes floraux, et au second plan d'élevage qualitatif et bien dosé. La bouche est très veloutée en attaque, le vin se fait plus énergique dans un centre agrémenté de fruits expressifs. La finale d'une bonne allonge (dans le contexte du millésime), est fraîche, conservant un bon enrobage des tannins, et soulignée par une palette aromatique expressive ( fruits et fleurs). Noté 15,5/16

Trottevieille 2013

Des arômes de fruits rouges ( groseilles et fraises des bois) des notes florales et d'élevage discret se dévoilent à l'agitation. La bouche est fine, longiligne, dotée d'une chair très fine, élancée, soulignée par des fruits un peu croquants. La finale dans la continuité, est un peu plus austère (léger manque de chair), fraîche, fruitée et florale. Noté 14

Villemaurine 2013

Le nez est assez discret avec des arômes de moka et de fruits rouges à l'aération. La bouche est souple, élancée, finement charnue en attaque, à l'expression aromatique modérée, un peu plus sèche ( manque de chair) dans une finale fraîche, assez fruitée et marquée par de nettes notes d'amertume. Non noté, à revoir

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines